Les jours sans…

Ceux qui ont lu le « Chuchu & Grenouille » savent que derrière mes fanfaronnades, je suis une grande trouillarde. Tout m’effraie, la maladie des autres, les gens bizarres, l’avenir, la mort, l’amour, les extrémistes, les champignons, les chauffards, les chevaux, les vaches, les chiens, les papillons de nuit, le temps qui passe… tout est sujet à m’angoisser pour peu que je prenne le temps d’y penser.

En règle générale, je suis sans cesse occupée à droite et à gauche ce qui me permet de vivre dans la sérénité précaire d’une vie presque normale et quand vraiment j’ai pas le choix, j’ai des remèdes magiques comme l’homéopathie, les fleurs de Bach et la respiration, le sport, la marche ou la photo…

Seulement depuis quelques temps (la vache… déjà presque 3 mois !!!) quelque chose en moi change, me bouscule et avec cela m’empêche de m’agiter comme avant. Parce que l’ersatz de Gnome qui me pousse en dedans me pompe mon énergie, mon air et me dérègle les hormones déjà pas bien ordonnées à la base. Conséquences : rien ne va plus et les jours sans sont rudes à passer…

Ces jours-ci, alors que je devrais me réjouir d’être enfin sûre que le crapaud va bien, que tout roule pour moi, je passe mes journées à pleurer, sans trop savoir pourquoi et sans savoir comment m’arrêter. J’ai une trouille folle de tout ce qui va arriver maintenant. C’est sûrement horrible ce que je vais dire et je te demande pardon petite chose grandissante qui n’y ait pour rien dans tout cela… mais tant qu’on était dans les 3 mois critiques, je me disais que tout cela pouvait encore s’arrêter tout seul. Ce ne serait pas de ma faute et ça voudrait dire que je ne suis pas prête à être une Maman… (à 32 ans il serait temps non?...) Mais il s’accroche, il a planté les crocs, les griffes et il ne lâchera pas prise. J’en suis tellement heureuse et tellement terrifiée !!!!

je doute de mes capacités, de ma patience, de mon courage, de ma volonté, de mon altruisme… j’ai peur d’en faire un futur malheureux, délinquant, dépendant, aliéné, psychopathe… et comme j’ai le souffle court et l’interdiction de faire du sport ou de porter des trucs lourds, j’arrive pas à couper la connexion au cerveau…

Bon, rassurons-nous, ce n’est pas tous les jours comme cela, mais j’aimerais tellement être forte et sûre de moi, convaincue que cet enfant sera heureux et épanoui parce que nous serons de bons parents… oui… j’ai du mal avec le lâcher prise !

Lundi on va lui compter les orteils, j’attends ce moment avec impatience, comme une vaccination à mes craintes de petite fille…

Publicités

5 réflexions sur “Les jours sans…

  1. Mais moi je ne m’inquiète pas du tout car tu seras une super maman attentionnée !
    Et puis j’ai réussi à te traîner dans un club d’équitation avec plein de chevaux partout alors je ne doute pas de tes capacités et de ton courage !
    Gros bisous ma toute belle !
    Faites nous une fillette ou un p’tit gars qui jouera avec nos enfants futurs pendant les vacances ! ;o)

  2. Oh ben ma Chuchu, c’est comme si c’était moi qui avait écrit ça ! Je comprends tellement tes craintes. Et puis comme si tu avais peur du bonheur un peu non ? Tu sais, un enfant n’arrive jamais par hasard. Ton enfant t’aidera à te réconcilier avec toi, la vie et tout ça. J’étais comme toi : angoisses, le cerveau qui bourlingue et tout et tout. Depuis que ma Zouzou, je ne dis pas que je ne me pose plus de questions (faut pas rêver !), mais j’ai drôlement plus confiance en moi (c’était pas difficile de faire mieux…).
    Je me pose des questions : est-ce que je suis une bonne maman, est-ce que je joue assez avec elle, est-ce que je suis assez à son écoute. Et puis mon Ours d’homme me dit : regarde, elle a pas l’air malheureuse. Même si cela ne suffit pas à me rassurer (je suis coriace !), cela me permet de prendre du recul… et de me dire que je suis une mère suffisamment bonne (enfin je l’espère!). Tout ça pour dire que c’est normal de stresser, d’angoisser, d’avoir peur de ne pas être à la hauteur. Tu es au début de la grossesse. Il te reste encore de longs mois où tu va en apprendre sur toi, t’affirmer… Fais-toi confiance, fais confiance en la vie 😉
    Bon je finis mon blabla juste pour dire que si déjà tu te soucies d’être une bonne mère, tu le seras 😉 C’est un peu un garde-fou 🙂
    des bizous 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s