Bon, alors, t’accouches?

Lundi 9 mai – 9h30.

Nuit agitée avec réveil pipi toutes les heures, suivie d’une bonne grosse contraction de derrière les fagots…

Réveil barbouillée, pas à l’aise dans mon utérus, une contraction toutes les 10 minutes, douloureuse mais sans plus.

J’appelle la maternité, je préviens mon « Coach Grossesse » et je file voir une sage-femme… Après 2h de monitoring on me renvoie chez moi en me disant que le travail a commencé mais alors tout doux et qu’il faut que je marche, que je prenne des bains et que j’attende de ça fasse vraiment mal pour revenir.

Je rentre donc à la maison.

Lundi 9 mai – 15h.

Les contractions montent d’un palier en puissance et se rapprochent toutes les 5 minutes. Ca me sort de ma sieste, je file prendre un bain et j’attends.

Lundi 9 mai – 18h.

La douleur monte encore d’un cran et les contractions passent à 3 minutes. Je préviens la Grenouille que ce sera sûrement pour cette nuit et que ça risque d’être long. Il s’inquiète, me demande si on doit partir à la maternité, je lui répond que non car je n’ai pas perdu les eaux et que je ne sais pas à partir de quelle intensité de douleur je dois m’inquiéter…

Lundi 9 mai – 19h

Passage au toilette : Ca saigne.
« Grenouille? Tu prends les affaires on y va là ! »

Arrivée à la mater, on m’examine, monito, col plus court que ce matin mais c’est pas pour tout de suite, on me prévient que ce sera un bébé du 10 mai…
Putain ça va être long !

Lundi 9 mai – 23h.

Les contractions sont d’un coup très violentes, elles m’enserrent le corps et rien ne me soulage, ni le ballon, ni la marche, ni la respiration… Je me tortille toutes les 2 minutes. Grenouille est parti chercher à manger chez le Chinois, je tente de gérer la douleur toute seule, je sautille sur place et je pleure…

Mardi 10 mai – 1h

J’en peux plus, je suis épuisée, j’ai super mal :
« JE VEUX UNE PERIDURALE !!! »
On m’emmène au block, on me prépare pour la péri, on appelle l’anesthésiste…

Mardi 10 mai – 2h

L’anesthésiste arrive enfin. Il se prépare. J’ai jamais vu autant de bordel pour faire 2 piqûres… L’auxiliaire se place devant moi, me dit de serrer ses mains, de faire le dos rond et d’essayer de ne pas sursauter quand ça va piquer. Elle me dit de serrer aussi fort que je veux et de lui dire quand arrive la contraction, qu’elle m’aidera à respirer. J’ai senti la première piqûre, pas la seconde, nickel…

Ma Grenouille est sorti pendant ce temps là, les piqûres dans le dos il connait, ça lui rappelle des choses pas drôles, il préfère attendre dehors. Pas de soucis.

Mardi 10 mai – 2h30

Cette fois ça y est, je ne sens plus les contractions, je retrouve un peu le sourire, je ferme les yeux, je tiens la main de ma grenouille qui s’est endormi dans son fauteuil à coté de moi. Un peu de calme…

Lundi 10 mai – 4h

La sage-femme et l’auxiliaire nous ont laissé dormir et sont allé accoucher une autre femme pendant ce temps là. Elles me sondent : Je suis ouverte à 6 !!! Quoi? Seulement? Mais c’est pas possible ! Elle propose de percer la poche des eaux mais elle hésite, elle sent des callosités, demande l’avis d’une autre sage-femme, nan? c’est ok, alors go !

La poche est percée, l’eau est trouble, bébé a fait caca dans son liquide amniotique. C’est grave? Non, mais c’est que le travail est trop long, faudra peut-être lui donner un antibiotique à la naissance… Ha bon.

Lundi 10 mai – 5h00

La sage-femme revient, les contractions aussi… Elle relance une dose dans la péridurale et ça se calme doucement. Elle regarde le col : On est à 10 !

Bon on va essayer de pousser. Elles installent les reposoirs pour les mollets, mettent un coussin sous mon dos, la position est vraiment bizarre pour accoucher. Elle m’explique tout ce qu’il faut faire : bloquer la respiration le plus longtemps possible, tirer sur les bras avec les poignées installées aux barrières du lit et pousser comme à la selle.
Ok, je crois pouvoir y arriver. On fait un test, 3 poussées par contraction : Génial ! La tête arrive ! Monsieur vous voulez voir? On voit ses cheveux !!! Elle trip grave la nénette…

Grenouille, mal assuré va voir : Ha oui… Il est un peu comme un cochon sur une balançoire, le regard un peu perdu.

Elle me dit alors que c’est ok, on va y aller.

Mais heu… enfin… je peux pas dormir encore un peu avant, enfin, je sais pas, c’est que… Je me suis mise à trembler de tout mon corps, prise de tétanie, la gorge sèche, du mal à déglutir, une trouille au bide terrible. J’avais peur de tout, de ne pas être prête, de ne pas aimer mon bébé, de trop souffrir après, de mourir… surtout de mourir.

Mais quand elle a dit : Poussez !!!
Je ne me suis pas posée de questions, j’ai obéis, j’ai poussé tout ce que j’avais dans les tripes.

Entre chaque contraction, donc entre chaque poussée, la peur et les tremblements qui revenaient…

Petit à petit la tête sort, elle s’extasie sur la touffe de cheveux qui sort progressivement…
Attendez ! ne poussez-plus !
Quoi? pourquoi?… elle prend ses gros ciseaux et couic vers le haut, et couic vers le bas… non ça fait pas mal, mais j’ai eu un gros pincement au coeur à ce moment là et les tremblements ont repris de plus belle alors qu’ils commençaient à se calmer…

Lundi 10 mai – 6h25

Bébé est sorti tout entier. La sage-femme m’a dit de tendre les gras et d’attraper mon bébé pour le poser contre moi. Il était lourd, il était chaud, et j’ai juste vu le haut d’une tête pleine de cheveux.
Monsieur, venez voir ce que c’est.
Grenouille a fait le tour, il a regardé : Bébé, c’est un Garçon !!!

On a fondu en larme, tous les deux et Eliott a crié.

————- A suivre ————-

Publicités

27 réflexions sur “Bon, alors, t’accouches?

  1. Ouahhh!!!! tu m’as donné des frissons, trop d’émotions! Et tu m’as donné presque envie de garder le suspens sur le sexe de Bébé quand on mettra un petit second en route!!! Encore félicitations et longue vie à ce petit bonhomme!!!

  2. oh que oui ça rapelle des souvenirs ! 🙂 c’est trop plaisant que tu nous raconte tout ça !
    je suis née le 9 mai, au moins je me rapellerais la naissance de ton fiston ! et mon fils est né le 8 mai d’ailleurs ! hihi !
    merci pour ce récit !
    gros bisous ma poulette !

  3. pffouuouou… je revis le truc, j’en ai les larmes aux yeux, et des frissons plein les bras !
    belle journée !! et encore félicitations

  4. tu as eu cette chance de pouvoir prendre ton bébé… (je veux absolument faire ça pour le prochain) bah oui, faut voir les moments positifs aussi!

  5. Rhô il aurait pu attendre le 11 mai quand même 😉 Il aurait eu la même date de naissance que TiBiscuit 🙂
    En tout cas, je te souhaite qu’il n’ait pas son caractère 😀
    Malgré la longueur et les ciseaux ça donne envie quand même 🙂

  6. Bravo !! c’est une telle aventure, tellement fatiguant et difficile ces longues heures pour atteindre un paroxysme d’angoisse à la dernière minute 🙂 mais l’arrivée sur Terre de ton bel alien restera un de tes plus beaux combats. Félicitation 🙂 (tu t’en fous certainement mais… j’adooOoore ce prénom ^^)

  7. Un bel accouchement et tu as été bien courageuse, comme depuis le début de ta grossesse 😉 Rohhh que c’est beau 🙂 ça m’émeut toujours l’arrivée au monde d’un petit bout 🙂 Plein de bonheur et de courage pour la suite 🙂

  8. Bon j’avais peur de lire ton message, vu que j’y passe bientôt, mais ça va, pour l’instant…alors toutes mes félicitations!!!

  9. Merde… tu m’as faite pleurer Chuchu!! C’est abusé là, et mon mascara Chanel????? Rhooo…

    C’est beau mais qu’est ce que ça fait peur!!
    Félicitations en tout cas. Et Eliott c’est adorable…

  10. Très joli billet bourré d’émotions;…
    J’espère cependant que pour moi ça ne durera pas aussi longtemps ;-))))
    En tous cas t’es une winneuse et ça depuis le début!! Félicitations encore.
    PS: Quelqu’un t’a offert du chocolat??

  11. C’est émouvant rien qu’à lire! J’ai hâte de savoir comment va se passer le mien même si je n’ai pas hâte du tout à la douleur!

  12. ouaouuuu magnifique ça me replonge dans mes deux accouchements ^^ bienvenu au ptit loup et bavo au parents je vous souhaite un magnifique chemin à tous les trois^^

  13. Merci de partager ce moment, c’est émouvant …
    Dans 2 mois c’est mon tour, j’espère que ça se passera aussi bien (enfin p’tet un peu moins long 😉

  14. Je ne sais pas s’il y a quelque chose qui me fasse plus flipper qu’un accouchement (entre autres choses évidemment), mais j’ai quand même lu jusqu’au bout, entraîné que j’étais par le rythme, l’écriture, ou juste le miracle.

    Néanmoins arrivé à la dernière partie, celle où la tension redescend, où on a les idées en vrac… rassurez-moi, l’infirmière ne vous a pas demandé de tendre les gras…

    Faut dire qu’en lisant ce lapsus de clavier, je me suis pris un fou rire à imaginer une infirmière vous invitant à tendre les draps…

    Mais chut… juste bravo.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s