Bon, alors, t’accouches? (Part II)

Ca y est, le plus beau bébé chevelu du monde est sorti, il est là qui cherche à téter, Grenouille en pleurs, ému, moi… pas mieux.
Seulement pour moi, le boulot n’est pas terminé, il faut encore expulser le placenta.

Grenouille part avec l’auxilière dans la salle d’à côté pour la pesée et autres diagnostiques et je me retrouve seule avec la sage-femme.

Il faut faire sortir le placenta… Elle se débat visiblement, me secoue le ventre flasque et vide dans tous les sens, elle appuie, elle le ballote et finalement, dans un « plof » très élégant, il sort.
Elle le prend dans tous les sens, le regarde et s’inquiète.

Elle appelle d’urgence le gynécologue qui accoure. Une chance c’est justement Mon gynéco qui est de garde ce jour là, ça me rassure un peu. Je les entends dans une sorte d’état second, je comprends sans comprendre. Il en manque un morceau…

Encore sous l’émotion de la naissance, épuisée par les poussées, mon corps est une sorte d’abandon de chair et mon esprit est flou, absent. Je laisse courir les spasmes et les tremblements, je ne peux plus rien maîtriser de toute façon.

Mon gynécologue m’explique qu’il va devoir faire une révision utérine… C’est quoi ça? Eh bien il manque un morceau du placenta, il faut aller le chercher à la main. Je l’entends, mais je ne réalise pas. Je le vois enfiler un gant, un manchon comme ceux qu’utilisent les vétérinaires pour inséminer vaches et chevaux, et il force pour aller chercher au fond de mon utérus le morceau de placenta manquant… Je bénie la péridurale !

Ca dure un certain temps, mais je ne me rend pas compte, je vois seulement ma Grenouille qui s’inquiète. Finalement, ils me disent que c’est bon, ils vont me recoudre.
Je sens les fils qui passent dans ma chair mais aucune douleur… pour le moment.

La sage femme m’annonce que j’ai perdu beaucoup de sang… Je lui dit que je vois des étoiles… 8 de tension.
J’entends que ça s’agite autour de moi, on me met le masque à oxygène, et on m’injecte un produit sensé remonter ma tension… Je remonte à 11.6 mais 5 minutes plus tard, je retombe à 7.9. Ils gigotent, prennent un second produit, plus fort, l’injectent très rapidement… Quelques minutes plus tard je suis à 10.6.

On attend voir si tout se stabilise. Tout à l’air bon, on me ramène dans ma chambre suivi de Grenouille qui pousse Bébé dans son berceau de plastic transparent.

On nous sert un petit déjeuner, je me sens beaucoup mieux.

Finalement, la pédiatre vient chercher Eliott pour lui poser un cathéter, il lui faut un anti-biotique car il a avalé du méconium, que j’avais un streptocoque et je sais pus quoi d’autre…
Ils me le ramènent 1h plus tard, des bleus sur les mains… Les veines ont éclatées, j’en pleurerais !
Je le mets à la tété et tous les 3 on se fait un petit cocon.

Dans la journée, quand la péridurale a cessé de faire effet, j’ai compris tous les mots : Episiotomie, Révision utérine, toucher rectal…

Je ne vais pas te cacher la vérité : Tu as mal, vraiment très mal. Tu ne peux plus t’asseoir, tu as peur de pisser, tu as l’impression que tout va se déchirer si tu tousses, ris ou éternue et ça dure minimum une semaine!

Prépare toi, l’après ponte est une vraie partie de plaisir qu’il faudra partager avec tes angoisses, ton baby blues et les tétons qui brûlent…

Mais ça je t’en parlerais plus tard !

PS : Pardonne moi chérie si je ne réponds pas aux commentaires en ce moment, car je suis complètement débordée par mes hormones, les tétées, les couches et le manque de sommeil. Mais je t’aime de me soutenir et de m’écrire !

Publicités

12 réflexions sur “Bon, alors, t’accouches? (Part II)

  1. Je ris nerveusement à l’évocation de tes douleurs. Pardonne moi, c’est nerveux ! Mais j’ai aussi les larmes aux yeux de vous imaginer tous les 3, de te deviner déjà comme une lionne pour ton petit !

    Sinon dans la vie de ceux qui n’ont pas d’enfant : 2ème récolte de miel aujourd’hui… ça te fera un 2ème pot réservé ! ;o)

  2. ça me fait tellement de bien de te lire à chaque fois ! en plus tu as la gentillesse de nous raconter tout ça, et je t’en remercie aussi ! parce qu’il faut en trouver le temps… bravo à toi, et n’hésites pas, au besoin, je te le dis je suis là… tu ne me dérange pas, je sais ce que c’est ! en plus tu as un homme adorable, profites en, le mien n’était pas comme ça du tout, grand hélas !
    je t’embrasse bien fort ma poulette, et ton fils aussi !

  3. oh non, j’ai failli chialer en imaginant le p’tit bout revenir avec les mains bleues… purée, mais faites gaffe, le pauvre chou quand meme.

    Courage ma belle, tu vas bientot dormir.

  4. rrhho!… pas d’accord quand tu dis
    « Je ne vais pas te cacher la vérité : Tu as mal, vraiment très mal…….Prépare toi, l’après ponte est une vraie partie de plaisir qu’il faudra partager avec tes angoisses, ton baby blues et les tétons qui brûlent… »

    ce n’est pas la stricte vérité, des fois ça se passe bien même pour un premier, même (et peut être surtout?..) sans péridurale, et même après l’accouchement.
    Je crois que la peur de l’accouchement engendre des blocages qui empêchent le corps de travailler correctement, mais si l’on dépasse ses peurs et qu’on accepte d’affronter la douleur en sachant qu’à l’issue ce sera LA RENCONTRE, le travail se fait assez naturellement.
    Je sais bien qu’un accouchement ne se passe pas toujours
    bien et ne permet pas toujours de le vivre pleinement mais je tenais à rassurer les futures mamans.
    Et leur dire que l’accouchement qui vire à la boucherie, les angoisses,le baby blues, les tétons qui font mal, et j’en passe…, ne sont pas une fatalité!

    Ceci dit je te souhaite un prompt rétablissement!
    et de beaux moments avec ton fiston!!

    • Je suis d’accord je n’ai rien eu de tout cela. Mais chacun l’appréhende, le vit à sa manière.

      En revanche mon plus mauvais souvenir reste le moment où on m’a recousue -_-‘ la SF m’avait prévenue que j’aurai mal, plus par épuisement que par réelle douleur. Sans péridural, j’ai senti l’épisio, la déchirure. J’avais mal quand on me passait de l’eau alors recoudre …
      La cicatrisation a été affreuse, je suis restée couchée deux jours puis encore 2 pour réussir à rester debout. S’en est suivi 3semaines de doliprane matin midi et soir :s aie :s
      1mois après ça va mieux, mon perinée n’est pas totalement opérationnel mais je crois que tout va bien là dessous.

      Courage ma belle, je suis sûre que tu t’en sors très bien avec ton ptit coeur 😉

    • Je suis d’accord! J’ai une copine qui a trois petits. Les deux premiers: un cauchemar! Alors pour la troisième, elle s’est dit: finie les conneries, je vais dans une clinique nature, je ne veux plus de médecins ( pas trop d’accouchement a domicile à l’époque ). Et elle a vécue la différence.

      Petite Chuchu me rappelle ma belle-soeur, traumatisée à vie de son accouchement dont elle avait très peur et qu’elle a mal pris. Elle pâlit quand on aborde le sujet…
      Même les guerrières qui en ont eu plusieurs en sont au même point…

  5. Positivons: après que bébé t’ai fichu en l’air le vagin, une partie du sphincter, tout en te laissant un petit morceau de placenta en souvenir au cas où ça te manquerait…le tout gentiment aidé par les docs qui ont terminé le travail…tout ça pour te réduire à l’état de tas de chairs molles et sanguinolentes… et ben malgré ça… ON GUERIT!!!!! incroyable non???? Notre corps est vraiment FORMIDABLE!!!!!
    Quand je pense que la première fois qu’on se coupe le doigt on croit que c’en est fait de nous!!!!
    Non mais c’est vrai qu’en vrai quand même ça se passe pas comme ça…. en tout cas sur 4 accouchements, ça m’est jamais arrivé…Courage courage!!!!

  6. Euhhhhhh jveux plus y aller 😉 Laisser moi mon bébé dans le bidou, au chaud!!!
    Merci d’avoir la sincérité des mots et toujours autant d’humour..
    Bises 😉

  7. Je compatis pour la fouille utérine!!
    D’autant que moi, le placenta n’étais pas sortit du tout et la péridurale n’agissait plus…je pense que tout l’étage a du m’entendre hurler.

    Puis après, tu as peur de pisser, chier, te lever, tousser, éternuer….quel bonheur….

    • Au fait, Eliott fait partie des prénoms garçon sur ma liste!! J’aime énormément ce prénom.
      Encore beaucoup de bonheur à votre bulle

  8. J’ai eu une césarienne il y a bientôt un mois, et je tiens à dire que les 5 premiers jours, c’est la pure galère, les 3 premiers jours je suis d’ailleurs restée sur mon lit et quand j’allais voir ma fille en néonat, j’y allais en fauteuil… (le 3ème jour, j’ai tenté de prendre une douche seule, j’ai tiré la sonnette d’urgence car j’avais fait tomber des choses par terre que je ne pouvais pas ramasser, et surtout, je ne pouvais même pas mettre ma belle culotte résille lol)
    Quand je croisais les mamans ayant accouché « normalement » dans les couloirs, je les enviais grave car elles pouvaient se mouvoir un minimum mais finalement, je me rends compte que l’accouchement « normal », ça peut piquer aussi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s