Got the Blues ?


Ecoute cette petite douceur pendant ta lecture 🙂

Les hormones, c’est vraiment de la saloperie !
Tu te souviens sûrement lors de tes premiers mois de grossesse, comme tu pouvais être sensible et fragile. A fleur de peau… Un rien, un demi-rien même te mettait la larme à l’oeil : Une émission de télé idiote, un film romantico-cucul, un compliment de ton patron, une petite bouderie de ton homme… tout était « sujet sensible ».

Je me souviens avoir fondu en larmes un matin, après la chute lamentable de ma banane sur le carrelage sale de la cuisine… Et ma Grenouille de se marrer en me disant « C’est les hormones, Bébé… » Je finissais par en rire également, car si on est plus fragile, on est quand même consciente du ridicule de la situation.

Alors le Baby Blues, c’est aussi une histoire d’hormones, mais en plus cash. Ça dure 2 ou 3 jours (4 au plus et si t’as pas de chance) et pendant ces quelques 72h de bonheur, tu n’es qu’une merde… En tout cas moi, j’en étais une, incapable de m’arrêter de pleurer ou d’avoir une pensée positive. Même regarder mon petit d’homme repu et heureux me faisait monter les sanglots dans la gorge.

Heureusement, j’avais prévenu la Grenouille la veille. Gentiment, je lui avais expliqué que les hormones (encore elles) allaient chuter d’un coup et que le temps que ça se stabilise, j’allais probablement avoir un comportement irrationnel et perturbé, voire perturbant.
J’ai cru qu’il allait secouer ses mains, plisser des yeux et crier « Mais ça n’en finira donc JAMAIS ! » mais non. Il a dit d’accord et il est retourner couper l’herbe au rotofil… Ça c’est un Mec !

Alors le lendemain, quand justement ça m’est tombé dessus, au réveil (non, ça n’attend pas sagement que tu es pris ton petit dej’, donné le sein à ton fils et lavé ton petit cul, tu rêves !), grosses larmes et gros sanglots, la Grenouille a été moins surpris. Moins parce que prévenu mais quand même un peu interloqué parce que tu ne sais même pas pourquoi tu chouines !

« C’est le Baby Blues? C’est ça bébé? »
« Muuiiii… snurf »
« Hé ben heureusement que tu m’as prévenu, ça fait tout drôle ! »
« Chu désolée ! »
« Aller, viens, je te prépare ton petit dej' »

Qu’est-ce que tu veux qu’il fasse d’autre le pauvre, perdu au mieux de tes hormones ? Il attend.

C’est assez magique parfois la vie. Tu reviens de pondre un minot qui mange-dort-chie-râle, tu est crevée, pâlotte, le ventre rond encore de 6 mois, flasque, dérangée des hormones, liquéfiée et sanglotante, les yeux rouges et le nez qui coule… Mais comme tu lui a fait le plus beau bébé du monde, il t’aime quand même et il attend sagement que ton épisio se remette…

Aller hop encore une étape de passée !
Et si tu me dis que non, toi tu n’as pas eu de Baby Blues, même pas une toute petite mélancolie couinante, je de vire de là à coup de pied au cul, Morue !

Publicités

38 réflexions sur “Got the Blues ?

  1. Pour n°1, le baby blues, je croyais que c’était pas pour moi… genre une légende, un truc de bonne femme qu’on raconte pour se faire peur…du coup, quand je me suis retrouvé à la maternité pleurant toutes les larmes de mon corps avec les seins prêts à exploser, les tétons à feu et à sang, les points qui ont lâché et des bobos partout… j’ai pas trop compris… heureusement qu’une sage femme a pris les choses en main et m’a ordonné d’aller faire un tour dehors….
    Pour n°2, je m’était psychologiquement préparée…du coup quand c’est arrivé, je répétais à tout le monde « ne vous en faites pas je vais bien » tout en sanglotant…
    Pour n°3 et n°4, je ne m’en souviens pour ainsi dire pas… je pense que cela est dû à
    1- le fait qu’ils soient nés à la maison, donc que j’ai pu mieux me reposer dans mon lit à moi avec Mr Déjanté pas loin…
    2- le fait que j’avais tellement de trucs à faire à cause des aînés que j’ai du refouler mon baby blues…
    Je ne vois d’autre explication?????

    • Possible que tu ais refoulé par manque de temps, mais je sais pas… peut-être que c’est aussi relatif à l’ampleur du stress vécu lors de l’accouchement ?
      à creuser…

  2. coucou ma poulette ! oui j’ai connu ça aussi, mais moi j’étais encore à la mater, car on y est resté 1 semaine ! la maison me manquait, mon homme me manquait…
    mais l’équipe médicale était là, super à l’écoute…
    je t’embrasse fort, et franchement, ton homme, il n’aurait pas un jumeau? (lol)

  3. ah c’est sensé duré 3-4 jours…. non parce que moi j’ai ma crise de pleure tous les 2 jours depuis 1 mois et demi hein… :s

  4. oh ouiiiiii tout ca me parle parfaitement.
    Pour la naissance de numero uno, je me souviens avoir pleuré sans arrêt pendant 24h et ensuite un peu moins le jour suivant.
    Le 1er jour, enfin le 1er jour à la maison je veux dire, j’ai pleuré sans m’arreter : et les poils du chien, et les microbes et les … pas comme à la clinique… l’horreur quoi. et pourtant mon chéri avait nettoyé de fond en comble l’appart, tout était niquel mais non…

  5. Moi je croyais que c’était une légende mais j’ai vite déchanté… quelques jours comme toi, où je pleurais, je ne savais même pas pourquoi. Je me souviens que j’avais justement un rdv chez mon gynéco. Il me fait entrer, me demande comment je vais et j’éclate en sanglots… après j’avais trop honte. Mais il est top mon gynéco, il m’a appelé une semaine plus tard pour savoir comment j’allais! Et c’était fini! 🙂

  6. « … peut-être que c’est aussi relatif à l’ampleur du stress vécu lors de l’accouchement ? » plausible! et vérifié…
    ok je sors

  7. Bah non, pas de larmes de blues à l’horizon et pas eu non plus à sa naissance alors bon, voilà quoi…Je suis sèche totalement sèche, plus rien dans la nappe phréatique! Trop de soleil sûrement…;-)

  8. Moi ça a duré une journée, à la mater, le deuxième jour de bébé. Il pleurait beaucoup, voulait téter en continue, je n’avais dormi que 3H en 48H, mon homme n’était pas là… L’horreur, je ne pouvais pas contenir mes larmes. Tout c’est arrangé avec l’aide de mon mari qui, par la suite, est resté dormir avec nous
    et de l’aux de puériculture qui a mis des mots sur les pleurs.
    Ça m’a repris un peu hier, en mettant le 1mois dans un carton, bah oui il n’a que 3 semaines!!
    Moi qui ne suis pas pleurnicharde ça fait bizarre!!!

  9. Quelques jours aussi pour moi, quatre ou cinq au plus, où j’avais prévenu chéri aussi « Faut que je pleure, laisse moi pleurer!!! »… et puis ça passe comme c’est venu!!!
    J’espère que votre nouvelle vie va bien!!!

  10. Ha celui-là, il sera pour moi, c’est sûr! J’ai un gros terrain dépressif ( mes deux parents l’étaient, de différentes façons en plus, donc j’ai un mixe des deux ). Je me suis soigné, mais honnêtement, ya pas grand chose à faire à part éviter de s’acheter une maison et de divorcer en 3 heures de temps…
    Donc, celui-là, je l’attends au tournant, quand mon jour viendra, il sera là, c’est sûr!

  11. ouhlala!! ben je reviens en fait et je fais moins la maligne… après un temps où j’me la suis pétée (j’avoue..une vraie morue)- accouchement nickel,sans péridurale, presque pas mal, en tout cas aussitôt pondu, aussitôt oublié la douleur endurée, sortie de la mater à j+3, démarrage de l’allaitement au quart de tour et sans douleur, trois semaines de pur bonheur -.. et vlan dans les dents!!! I’ve got the blues. Deux jours que j’me cache pour pleurer. Rrghh ça vient sans prévenir. Pis ça vient comme ça sans raison alors quand on m’demande ce qui va pas et comme je sais pas CA M’ENERVE!!!
    Me reprends des envies de fumer.. et M…..!!!
    on respire, Zen

  12. Moi je sais pas si c’est tjs la baby blues mais en tout cas j’ai un manque de la grossesse…j’ai peur de ne jamais revivre ça. c’est tres bizarre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s