La vengeance d’une grisonnante.

Si la vie d’une toute jeune maman avec son premier enfant est dure et fatigante, il ne faut pas non plus négliger les rudes bouleversements qu’apporte cette naissance dans la vie trépidante d’une jeune grand-mère à peine retraitée.

Jusqu’ici loin de ma famille, je n’avais pu me rendre compte du bonheur que cet enfant pouvait leur procurer. Une joie intense et sans limite…

Je n’avais pas non plus eu à affronter les étranges mais néanmoins désagréables réflexions d’une mamie ex-maman pleine de certitudes en matière de pouponage.
J’ai donc eu l’immense plaisir d’accueuillir l’ascendance pour un temps non défini et avec eux les phrases chantantes de l’oubli de ce qu’étaient les premiers mois de vie d’un enfant :

« Il tète beaucoup trop, c’est déjà la 3ème fois ce matin »
Non, nourrir un nourrisson matin, midi et soir, ce n’est pas suffisant…

« Ton lait ne doit pas être assez nourrissant pour qu’il tète autant »
Tu es ma mère, je t’aime, mais là, coup de boule!

« Il ne dort pas dans son lit ? Holala, faut pas faire ça, il doit apprendre l’autonomie. »
Mais il a 6 semaines, laisse lui le temps !!!

« Laisse le pleurer, il doit apprendre à etre plus patient, moi, je vous laissais pleurer, sinon tu fais que ça, tu vis plus ! »
Oui, ben non, moi je le laisse pas pleurer quand je sais qu’il a faim.

« Si tu le promènes, tu vois il ne pleure plus. Il faut le promener ce petit. » Oui, je sais, mais tu vois, là, je tiens pas debout alors bon…

Et j’en passe du genre : « il est pas assez couvert », « il dort pas assez », « fais lui écouter de la musique » ou « tu lui fait faire le bain trop tard » …

Mais ma phrase préféré d’entre toutes, celle à laquelle tu peux seulement répondre en te levant, l’air de rien pour aller machouiller ta joie dans ton coin, c’est :
« tu as perdu combien de kilos depuis la naissance ? »
Ben, 12.
« ha? Ça se voit pas. »

Mais je ne me plains pas, malgré les maladresses, depuis qu’ils sont là, j’ai pu manger correctement, nettoyer et ranger ma maison pendant qu’ils gazouillaient avec petitgex.

Publicités

14 réflexions sur “La vengeance d’une grisonnante.

  1. Oh j’ai les même entre ma mère et la belle mère je suis gâtée!!! Paul a une conjonctivite et j’ai droit 40 fois par jour à « le pauvre ses yeux ça me fait mal au coeur » qu’on peut interpréter comme « tu es vraiment une mère nulle tu fais rien! » sauf que si je fais et moi aussi ça me peine de le voir comme ça!
    Ou alors ma mère qui s’accapare le petit comme une folle, je crois que si j’arrive à lui donner un biberon dans la journée c’est le miracle… enfin bref je t’en passe!!!
    J’aime bien quand ils sont là mais j’aime encore mieux quand on est que tous les trois!!!
    Courage!

  2. La famille, c’est une vraie plaie, mais c’est vrai que parfois, c’est pratique et ça aide bien de les avoir sous la main…

    Sinon 12kg, c’est déjà vachement bien en 6 semaines, bravo à toi! (ou merci la fatigue et le surmenage peut-être gloups…). Ta silhouette reviendra peut à peu, pour certaines mamans, avec l’allaitement, cela peut prendre + de temps à cause de la détente ligamentaire dûe aux hormones (le bassin reste large, et tout et tout). Mais ça ne fait que six semaines, alors tu as encore bien le temps de toute manière! (oui je sais, c’est trop chiant quand on nous dit « mais t’as le temps », bah les autres aussi sont des boulets, y’a pas que la famille…).

  3. Ô joie, ô bonheur d’accueillir ses parents si pleins d’attentions de petites phrases assassines où tu as juste envie d’aller hurler dans la pièce d’à côté pour ne frapper personne… lol!

    Ils restent combien de temps?

    tu peux aussi lui répondre de te laisser le temps de devenir la merveilleuse mère qu’elle a été pour toi… (ironique ou pas selon les situations!!!)

  4. ah bah on va dire que moi j’ai pas ce souci là ! mes parents vivent à moins de 5 minutes en voiture, mais à aucun moment ils ne sont venus me soulager… je dis soulager, mais bon, on se comprend… je ne pouvais le confier à personne, puisqu’il n’y avait personne… donc pas moyen de souffle… pfff… bon j’ai pas eu toutes les remarques que vous avez pu avoir, ça, c’est le point positif. mais franchement, même s’ils t’aident, moi je leur dirait que c’est ton fils, point barre ! qu’ils peuvent remplir leur rôle de grands-parents gazouilleurs mais que leur remarque désobligeante, qu’il (enfin elle) les garde… gros bisous ma belle, et tkt pas c toi qui sait ce qu’il faut pour ton fils ! crois moi !!!

  5. Heu je savais pas qu’on était soeurs!! huhu

    Et oui pas facile, je sais pas vous, mais je trouve que les critiques de la mère sont les plus assassines, dans le sens que se sont celles qui blessent le plus, pas forcément celles qui sont le plus acides. Les « moi je » et les « quand toi tu étais bébé » sont dur à supporter, c’est un peu comme si Elle était un wondermaman alors que Toi tu sais rien faire.

    J’ai eu le droit récemment à: « Quoi il veut encore tétées, mais c’est pas l’heure! » -heu comment dire au sein y a pas d’heure- « Non, parce que toi tu tétais pas autant, et puis tu vas faire comment parce qu’à la crèche c’est 2 biberons pas plus! Il va falloir l’habituer! »……Argh il a pas encore 2 mois, d’une, et de deux la crèche c’est dans 3 mois donc pour le moment on s’en fou!!
    Ah ma mère ou l’art d’être obnubilée par les horaires et le nombre de repas.

    En tout cas, si elle joue la mamie gâteau en gazouillant avec petigex c’est super, car c’est beau à voir, c’est touchant.

  6. arf l’enfer. Les remarques qu’elle te sort j’étais déjà assez stressée pour me les faire moi même à longueur de temps alors j’imagine même pas si quelqu’un de l’extérieur s’était chargé d’en remettre une couche… :/. Pis avec le temps, j’ai appris à me faire confiance et à m’adapter à mon fils que personne ne connait mieux que moi de toute façon :).
    T’as bien raison de pas te laisser impressionner, faut en effet faire son possible pour que ça rentre par une oreille et que ça sorte par l’autre, sans s’énerver ou se mettre à douter.
    Et aussi, je crois pas t’avoir dit que j’adore le prénom que vous avez choisi 🙂

  7. J’ai l’impression de me revoir les premières fois que ma mère et mes beaux-parents sont venus nous voir quelques jours. J’ai cru que je devenais folle ! Je croyais que c’était de ma faute, je me suis remise en question mais ça n’a pas marché… Nos relations étaient super tendues et je ne voulais plus voir personne. J’en avais ras le bol des remarques et qu’on m’accapare mes bébés (des jumelles). En plus, ce sont les premières des deux côtés… Une horreur ! Maintenant, ça va mieux… Il n’y a que ma mère qui a compris toute seule que j’avais besoin d’espace… que ce sont les premiers donc maman sous tension et possessive. Mais la belle-famille faisait la gueule !!

    J’ai cru que j’étais la seule à vivre ça, et surtout la super méchante de la famille qui ne veut pas partager ses bébés. Non, en fait, on est plein. Alors je les ai envoyés bouler. J’ai joué les égoïstes. Si c’est pour en prendre plein de la gueule des remarques à la con de personnes qui n’ont même pas de gamins, non merci ! S’ils ne sont pas capables de comprendre qu’on a besoin d’espace, ce n’est pas toujours à nous de faire des efforts. (ça se voit que ça m’a mis hors de moi ?? lol)

    Bon bah je te souhaite bon courage pour les prochaines fois !! 😉

  8. Hahahaha, nous on s’est expatrié en Espagne et même comme ça on a quand même eu quelques remarques..
    La meilleure restant  » mais pourquoi il pleure ce petit! » ??Soit dit en passant je me le demande toujours figure toi, mais pourquoi il pleure put**n de bordel de me**e!!!!
    Fais bonne figure et restes toi même, on ne fait définitivement pas partie de la même génération..

  9. Il n’y a que toi qui fera bien, que toi qui sait quoi faire…

    Moi je me fais critiquer parce que ma puce a 6 mois et qu’elle réclame toujours la nuit.
    Ma belle-mamam m’a même donner le numéro d’un radiéstésite pour ma maison: « ben oui si elle boit toujours la nuit c’est que quelque chose ne va pas dans ta maison! »
    « Si tu l’as laissait pleurer elle finirait par comprendre qu’elle ne doit plus réclamer la nuit »…
    Et j’en passe!!!

    Ma fille a 6 mois: elle sait mieux que moi ce dont elle a besoin et si elle a faim la nuit ben c’est comme ça…C’est sur que c’est fatiguant, surtout que j’ai recommencer le boulot. Mais j’apporte quand même une précision: je sais pas toi, mais moi quand ma puce pleurt, tout mon corps réagit!!
    Je vois pas pourquoi je l’a laisserai pleurer pendant (des heures?? je sais pas puisque j’ai jamais essayer) alors qu’en 10 minutes, je l’allaite et c’est réglé…

    En résumé, écoute toi….

    Courage et Bisous

  10. Moi non plus, pas assez diplomate… J’ai longtemps évité les rapprochements familiaux. Et accueillir famille ou belle-famille chez moi pendant plusieurs jours juste… impensable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s