JCVD est en weekend. Yeepee !

Dans une famille, il y en a toujours au moins un qui bug et qui te dégotte le compagnon de vie qui te scalpe les aisselles, une sorte de JCVD local, un ersatz de demi QI articulé qui t’asperge avec insistance et fortes certitudes de sont inculture. Avec un peu de chance, tu auras comme moi le trio gagnant : bêtise, homophobie et racisme.

Tu te doutes que les soirées en compagnie d’un tel individu sont animées d’autant que tu peux t’arranger pour n’avoir à supporter l’énergumène qu’une fois par an, mais rarement moins…

Alors je me conditionne quelques heures auparavant en me disant que cette petite personne est le fruit d’une manipulation génétique qui a dégénérée, que sa simplicité d’âme n’a d’égale que sa philosophie dont je te dévoile ici quelques perles, car en rire te rendra plus belle (non, ne me remercie pas).

En dehors des constructions de phrases aléatoires telles que « c’est nous qu’on l’a » ou « vas tout pas nous mette par terre » que je pardonnerais volontiers si ce drôle de personnage ne se vantait pas de connaitre le français, il y a quelques réflexions fortes que je voudrais partager.

(presque phonétiquement pour gagner en authenticité)
« Quand tu n’as mal quekpart mais que tu sais c’que tu n’as, tu t’en fous t’es heureux, mais si tu sais pas, non! ». Tu le vois, le JCVD local a la conjugaison négative systématique, c’est un art que l’on maitrise ou pas…

Il y a aussi cette étrange réflexion faite dans la voiture et qui a percuté mes tympans somnolents : « j’aime bien pas que tu parles patois, ça nous abime note jolie langue française, malgré que tout le monde le crois. » Car oui, le JCVD local semble avoir les mêmes mots que toi, mais son dictionnaire est en mode aléatoire et le sens change au gré des jours…

« tu n’as vu un totséopathe? »
– un ostéopathe? Oui, je dois le revoir d’ailleurs…
« moi aussi faut k’j’y vais, j’ai mon dos qui m’fait mal, j’ai bien les cachets mais j’y dirait de m’donner des plantes, ma fille elle dit k’c’est mieux efficace »
– ha bon…

Tu remarqueras mon désarroi face à tant de limpidité… Et tu n’as pas en plus le regard bovin pour t’accompagner dans ce voyages des 5 sens!

A la fin du weekend, quand la voiture repart, tu te dis qu’il y a des pièces rapportées dont tu te serais bien passé…

Publicités

9 réflexions sur “JCVD est en weekend. Yeepee !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s