L’art de faire les choses à moitié.

Depuis que je suis une Môman, j’ai accepté pas mal de contraintes, par la force des choses. J’ai admis finalement que j’avais bien perdu le quart de mes neurones avec le placenta, révision utérine oblige, il a dû aller le chercher un peu trop haut le morceau qui manquait ! J’ai aussi compris que la nuit, ne dort pas qui veut, mais dort qui peut. J’ai aussi accepté de m’oublier pour le bonheur de mon tout petit qui veut et décide quand et si sa mère a le droit de se laver, coiffer, maquiller, siester, téléphoner à des gens etc.

Alors après avoir été désemparée, blasée, puis en colère, de nouveau désemparée puis blasée et en colère, j’ai décidé de me dire : « Rien à Foutre »

C’est-à-dire que maintenant, les choses sont comme elles sont : Rien à foutre.
Je n’ai pas eu le temps de lui laver son body et je dois lui mettre le même deux jours d’affilée : Rien à foutre.
Je n’ai pas eu le temps d’épiler ma deuxième jambe aujourd’hui : Rien à foutre.
J’ai fait la moitié de la vaisselle : Rien à foutre.

J’ai compris que s’organiser quand on est maman, ce n’est pas faire des plans et un programme et trépigner parce qu’on n’arrive pas à faire un tiers. Non, c’est seulement se dire : ok, il vient de se coucher, potentiellement j’ai 30 minutes devant moi, en 30 minutes j’ai le temps de faire quoi ?

Alors ma journée devient un peu comme le champ des possibles. Je passe l’aspirateur, je m’arrête parce que Baiby râle, je joue 10 minutes avec lui, l’aspi en plan au milieu du salon. Je reprendrai quand je pourrais : Rien à foutre.
Je commence une vaste opération de Babycook Power j’épluche 4 carottes, 3 patates, 2 courgettes et je m’arrête. Je lance une machine, je mets deux bûches dans le poêle, je change le cul du fiston, je joue un peu avec lui, je fais un bref passage sur Facebook, ha merde fallait que j’appelle ma mère, j’appelle donc ma mère, je raccroche, tiens Baiby va pas tarder à avoir faim… je faisais quoi déjà? Ha oui, le Babycook, c’était y’a une heure, hop je m’y remets, je fais chauffer le bidule, je lave mes outils, ha non, c’est l’heure, hop le repas du monstre, tiens faudrait que je ramasse les bavoirs qui traînent partout, hop je le pose pour qu’il joue un peu, je me pose et mail, surf , article de blog commencé il y a 3 jours et … merde ça caille, ha ben oui, le feu, j’ai oublié de remettre du bois et pendant ce temps le linge a terminé de tourner depuis un bon moment, mais franchement tu sais quoi? Rien à Foutre !

Finalement si j’ai réussi à incorporer, un peu de maison et de loisir dans ma journée spéciale Baiby et bien je me couche toute contente de moi !

Parfois je me demande quand même comment je fais pour pas zapper plus de trucs que ça. Alors oui, mon amour, si tu vois une casserole cramée oubliée dans le four, c’est que je me suis un peu laissé déborder, si tu retrouves 3 tee-shirts et 2 culottes sales dans les toilettes, c’est que j’ai été interrompue dans mon trajet salle bain -> linge sale -> pause pipi -> machine à laver.

Et surtout ne t’inquiète pas, je gère. Je maîtrise parfaitement l’art de faire les choses à moitié parce que maintenant : Rien à foutre.

Publicités

7 réflexions sur “L’art de faire les choses à moitié.

  1. Eh ben voilà tu as tout pigé quoi !!!! J’adore ce billet , tu as bien résumé ma vie avec mes 3 enfants !!!!

  2. Tout pareil, sauf que j’empiète sur mon temps de sommeil pour faire plus de choses genre coudre au péril du sommeil de mon fils à minuit 😉
    C’est ça la clé pour ne pas craquer, j’aime le concept du « rien à foutre » 😉
    Bon week-end!

  3. hourra ! tu résumes ma vie ! j’ai mis du temps à comprendre ça aussi, mais une fois compris, bah comme tu dis « rien à foutre » !
    tu l’as superbement écrit bravo !
    et au vu des comm, je vois qu’on n’est pas seules du tout !

    bravo ma poulette !
    je suis super fière de toi, et surtout du fait que tu le dises tout haut !

    merci ! bisous

  4. Le « rien à foutre » ça fait déjà pas mal de temps que je pratique: tu verra que ça ne s’arrange pas 😀
    J’adore ton passage de la jambe épilée: j’ai eu la blague il y a deux jours, j’ai que la jambe gauche à moitié épilée…mais je me dit qu’avec le temps, les poils seront tellement long qu’on ne piquera plus …

  5. A oui c est ca! Tellement bien dit… pas toujours facile a accepter pour moi mais j y travaille. Je me suis particulierement retrouvee avec les bavoirs. J ai juste a lever les yeux pour en voir 3 devant moi… Mais comment tu dis deja?????????????????? RIEN A FOUTRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! et j ajouterai comme petite note perso: FUCK!!!!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s