Tu disais ?

Depuis que le Baiby a poussé son premier cri, j’ai passé mon temps à me poser des questions, tant de questions que celles qui viennent effacent les premières et que je le sens bien, je suis pas loin du black out neuronal. Ajoute à cela le désastre hormonal qui se meut en moi chaque jour, plus une tendance à me laisser distraire très très facilement et tu obtient une nouvelle version du Trouble de la Mémoire Immédiate. Avant, je n’avais jamais d’agenda, je ne me laissais jamais de petits mots dans les coins, je ne faisais jamais de croix sur ma main au stylo rouge.

Avant, je n’oubliais jamais un rendez-vous, je ne manquais jamais de prendre un cachet, je connaissais tous les anniversaires de tous mes potes par cœur. Aujourd’hui, j’ai un agenda papier, un agenda google, des post-it sur le téléphone, des petits mots dans mes poches et des croix de couleurs différentes entre le pouce et l’index. Je suis un courant d’air, j’entends chanter la brise du matin et le coucou du soir, y’a de l’écho mais rien qui touche, je suis une vieille caboche périmée !

Ne me demande pas de prendre un outil pendant que je descends à la cave chercher un pot de confiture puisqu’une fois à la cave je ne sais déjà plus ce que je venais chercher du coup, je me demande ce que je voulais, j’en oublie ta propre demande et je remonte les mains vides « tu voulais quoi déjà? ha oui, et moi je voulais quoi? ha oui… j’y retourne ». Ne me dis pas de te faire penser à prendre du lait, note le directement sur la liste car je ne m’en souviendrais pas, il m’arrive même de prendre plusieurs fois le même article parce que j’ai oublié de le barrer de la liste entre temps (maximum vécu : 4 fois le même pot de moutarde). Ne me demande même pas de me souvenir de la date de l’apéro prévu chez Bichette si ça dépasse les 2 jours ouvrés, j’ai le reset en mode On.

Je me vois régulièrement aller dans la cuisine, stopper. Revenir au salon et me dire « Ha oui » et repartir vers la cuisine, mais en chemin, je vois un paquet de livre sur la table « tiens c’est quoi?… haaaaa mais si, j’avais commencé à trié ça ! bon d’abord la cuisine… merde j’y allais pour quoi déjà? »

J’en viens à me répéter à chaque pas « courgettes couteau, courgette couteau, courgette, couteau » hop la courgette et le couteau en main, je passe à la suite.

J’exagère à peine même si ce sont surtout les jours où je suis très fatiguée que j’en viens à de telles méthodes. Toujours est-il que j’ai le sentiment d’avoir une tête pleine de trucs inutiles et qu’il n’y a plus de place pour l’essentiel. Et j’avoue que la concentration n’est pas à son maximum au boulot…

Y’a un moment où on récupère un peu ses facultés où je dois me faire une raison ?

… … …

Je disais quoi déjà ?

Publicités

13 réflexions sur “Tu disais ?

  1. Et c’est tellement vrai …

    Je me suis tout à fait reconnu dans cet article …

    Ce soir je sors du salon pour aller faire couler le bain de ma fille dans le couloir il y avait la paniette de linge à ranger et la paniette des jouets de Zazou je dépose la paniette de jouets à la chambre ramasse les chaussettes sales de la môme va les mettre au panier de linge sale au cellier ah tiens la paniette de linge a ranger … ai fait couler le bain 1/2h après …

    • C’est rassurant, on est toutes pareils, c’est super. si on nous met toutes dans la même maison, ça va faire des dégâts peut-être… mouhaha

  2. C’est fou j’ai l’impression que tu parles de moi, j’ai un bébé d’un an et je me retrouve à 100% dans ton article… Pas facile de faire 30 000 choses à la fois, je pense que c’est le lot de toutes les mamans… C’est foutu je crois 😀 (je songe d’ailleurs à prendre une femme de ménage, parce qu’entre le boulot, les courses, la lessive… je m’en sors plus !)

    • bon bon bon… donc, il faut se faire une raison, si ça revient c’est pas dans l’immédiat… ok ok… ^^

  3. Oh putain et moi qui me disais que je devenais chèvre, je ne suis pas seule…et ne cherche pas à savoir ce que fait la bouillot dans le frigo hein…Enfin faut m’y faire hein je suis repartie pour un tour avec le mini qui arrive..achevez moi…

    • tu nous dira si c’est pire après le deuxième ou si vu les dégâts ça peut pas être pire… parce que bon.. la bouillotte dans le frigo quand même !!!

  4. Bon, je te le dis ou pas ? Moi ça fait 27 mois que je tente de retrouver mes neurones. Le pire : les jours où t’es fatiguée. Un poisson rouge est plus vif d’esprit que moi >_<

    • mouhaha, mais alors justment, la question me brûle les lèvres (aie) est-ce que c’est pire après chaque enfant ? car je m’interroge, où en sont les femmes de 12 enfants intellectuellement…

  5. Coooollll _ça rervient pas de souci la zennitude revient vite mais comment dire repart très vite quand ils grandissent nos « petits anges » heu !!!! humour !
    après nous avons pleins d’autres raisons de sentir chèvre ou autres bestioles de ce genre
    Pas d’inquiétude donc pas de besoin de toubib non plus lol pas de maladie en vue
    Bon courage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s