Au ras des pâquerettes.

Mon petit ange sucré des caraïbes aime les fleurs. Il est irrésistiblement attiré par elles. Il court dès qu’il en voit une. Il a découvert cette passion dévorante avec les pissenlits, puis il s’est pris d’amour pour les compagnons rouges, pour finalement s’amouracher de toutes les petites couleurs qu’offre la flore locale de nos jardins. Il sera Jardinier? Paysagiste? Cantonnier? Herboriste? Fleuriste? Horticulteur? Pépiniériste? Animateur Nature? Garde Champêtre? …

Non, non, non !

Car les fleurs, il les arrache.
Il les déchiquette.
Il les effeuille.
Il sème leurs pétales.
Il les croque et les crache.
Il les piétine.
Il en fait de la charpie.

Et mon jardin, petit à petit devient un cimetière coloré. Les abeilles ne vont pas tarder à se rebeller s’il continue à tout massacrer ! Il n’y a que les rosiers qui lui résistent, vive les épines !

Mais le plus beau de tout, c’est qu’une fois son petit ménage terminé, il m’offre les tiges…

Publicités

2 réflexions sur “Au ras des pâquerettes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s