4h00.

Je n’ai jamais connu l’insomnie de ma vie. Avoir des difficultés à m’endormir, tourner en rond dans le lit pendant 40 minutes, lire pour me fatiguer, tout cela, je connais bien. Mais une fois en route sur le chemin des rêves, on ne m’arrête plus, à peine un micro réveil pour une pause pipi et hop les ronflons sont de retour jusqu’au petit jour. le bonheur d’une pleine et ronde nuit douillette au creux du matelas défoncé qui sent l’homme, la femme et la sueur… *soupir*

Et puis, j’ai eu mon fils. Une charmante petite créature pleine de vie, même la nuit. Ce petit être chevelu a pris un temps considérable avant de se décider à dormir et s’est acharné à me réveiller toutes les nuits pendant quasiment un an à minuit, 2h, 4h et 6h du matin. J’avais pris le pli, je me couchais après la tétée de minuit, je me relevais à 2h, me rendormais aussitôt, puis je me levais encore à 4h, je tournais en rond les yeux grands ouverts jusqu’à 6h où je secouais l’homme pour qu’enfin puisse commencer ma nuit jusqu’à 8h. Un total de 6 heures de sommeil en 3 étapes, c’était parfait.

C’était mon, notre rythme et j’en avais pris mon parti. Seulement ce petit farceur,depuis peu et sans crier « GARE ! » a commencé à dormir toute la nuit, comme un loir. Une fois, puis deux, puis trois… et c’était parti, fini les tétées de la nuit, fini les réveils intempestifs, fini de se lever la gueule comme un zombi, les cheveux aux 4 points cardinaux, crépus comme les poils du trou de balle, bref, dormir enfin j’allais… Mais mon corps, lui, il a enregistré le rythme !

Qu’est-ce que ça veut dire de le laisser sur le carreau comme ça sans un mot? Même pas un post-it la veille, pas même un coup de fil, non, rien !
« Bisous maman, moi, maintenant, je roupille sec et démerde-toi ».

Depuis 2 mois que mon fils dort d’un sommeil calme et lourd, en têtouillant comme un foufou, je continue de me réveiller aux mêmes heures et de la même façon. Un micro réveil à 2h, j’ai rien contre, mais l’insomnie de 4h du matin, celle-ci me plombe. Qu’est-ce que tu veux faire à 4h du matin? Même ce connard de Coq dort encore ! Alors je regarde blanchir le ciel, j’écoute les souris gigoter dans le plafond, j’attends sagement que ça passe.

Je suis devenue l’insomniaque de 4h00 du mat’, celle qui écoute se réveiller les oiseaux du jardin et qui se rendort une fois le soleil levé.

Publicités

7 réflexions sur “4h00.

  1. Mince, c’est le comble ça ! Ici j’attends avec impatience que ma puce fasse des nuits sans réveils pour pouvoir ronquer à loisir et je sais que mon corps lui aussi n’aura pas de mal à prendre le rythme !

  2. Une insomnie chronique à 4h du mat’ ? Mais c’est terrible, ça…
    Tant qu’à faire, pense à réveiller la petite maison pour que l’on vienne te bercer. C’est ton tour, maintenant !
    Nathalie

  3. Cette insomnie de 4h je l’ai longtemps connu avant mais surtout pendant ma grossesse et je t’avoue qu’elle ne me manque pas du tout.
    Bon courage.

  4. Pingback: L’effet tétée. | Entre Terre & Mère

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s