L’effet tétée.

L’allaitement, c’est pas juste une histoire de nutrition. Surtout quand le fiston est diversifié depuis un moment, qu’on est passé en lactation autocrine (c’est-à-dire que le sein produit à la demande et ne fait plus de réserve comme avant), qu’on en est à 3 tétées par jour en moyenne, on se dit que si la fonction principale reste la même, les fonctions secondaires sont presque aussi importantes.

La tétée est devenue rituel à certaines heures de la journée mais pour tous les moments impromptus, elle est notre secours, à la fois : douceur, câlin, réconfort, courage, pansement, sécurité, protection…
Elle sèche les larmes, elle fait oublier les cauchemars, elle redonne du courage après une chute, elle protège des étrangers, elle soigne les petits bobos du corps et de l’âme, elle aide à se rendormir…

Parfois, je me demande comment je vais faire sans. Jusqu’à présent, je ne me suis pas posé la question, enceinte ou pas, je dégaine le nichon à volonté. J’ai la chance d’avoir un médecin qui me félicite et m’encourage en me disant que je peux très bien allaiter toute ma grossesse et co-allaiter ensuite, que ce qui compte c’est de lui donner du lait maternel le plus longtemps possible. (je t’aime médecin, faut que tu le saches !)
Alors un vaccin? même pas peur !
Un gadin? même pas peur !
Une terreur nocturne? même pas peur !
J’ai mon arme douillette et naturelle irrésistiblement efficace !

Et cette nuit, vers 4h du matin (encore), la terreur nocturne s’est emparée de moi. Un jour, je devrais apprendre à calmer mon fils autrement, un jour, il ne viendra plus blottir son petit visage dans ma poitrine, un jour il ne tirera plus sur mes décolletés pour me signifier qu’il a besoin d’une tétée, un jour, il ne tétera plus en me regardant droit dans les yeux et ce jour là me fait peur.

Je sais qu’on trouvera une autre façon de se réconforter l’un et l’autre, de communiquer mais ce jour là m’angoisse quand même un peu…

De toutes les histoires de fin d’allaitement, naturelle ou forcée, voulue ou non, j’entends qu’il faut faire un vrai processus de deuil et je ne suis pas prête, tout en moi résiste à cette idée.

Racontez-moi ce qui a changé depuis…

Publicités

16 réflexions sur “L’effet tétée.

  1. Même qu’un jour, il se trouvera une autre paire de nichons, et tu n’y pourras rien.

    Même quand tu es taillée dans un roc comme moi (ou plutôt un caillou, je ne trompe personne du haut de mon mètre 56), tu ne peux empêcher ce petit pincement au cœur.

    Pour y survivre, il faut accueillir çà comme un événement à fêter : c’est le signe que ton rôle de mère va évoluer en même temps que ton rejeton.

    Notre rôle : leur filer les meilleures armes qui leur permettront de se détacher de nous en toute confiance.

    Têtarde s’est détournée d’elle-même du sein quand elle a découvert que le monde de la bouffe s’étendait bien au-delà de mes nibbards.

    Et c’était bien comme çà.

    Allez, tiens jte file un smile compatissant va :

    🙂

  2. Pourquoi parles-tu de deuil ? Le sevrage n’est pas obligatoire meme en cas de grossesse, même si c’est probable ! j’avais cette angoisse aussi de ne pas savoir calmer ma fille autrement qu’en tétant, et bien ça se fait tout seul,et tu sais quoi ? tu n’auras pas a apprendre a le faire, ton fils trouvera de lui même et ses drames deviendront bien moins dramatiques au fil du temps…

    • je parle de deuil parce que je suis encore dans l’émotion et que je m’accroche, je refuse que cela s’arrête, parce que c’est une angoisse, tout simplement. Mais aussi parce que les quelques récits lus n’étaient pas sereins, la nostalgie transperçait, mais j’espère bien que les choses se feront pour moi naturellement et que sereinement 🙂

  3. Et bien même si moi aussi je me suis posé la question un jour je me rend compte qu’il n’y a pas vraiment eu de réponse. Les tétées se sont espacées petit à petit au bon vouloir de ma puce et donc remplacée sans que l’on s’en rende vraiment compte pas d’autres choses. Un jour je ne sais même pas précisément quand je ne sais pas quel âge exact (au moins 3 ans et demi c’est tout ce que je sais) ce fut la dernière tétée je ne savais pas que ce serait la dernière car je ne me posais pas de question puis je me suis rendu compte que longtemps s’était passé sans tétée …
    alors carpe diem ça fonctionne tout le temps de l’allaitement et même quand il se termine.

    Bonnes tétées

  4. Apres presque 4 ans d allaitement, 17 mois de co-allaitement, ma « grande » petite fille m’a dit un soir « ce soir, je tète pas ». Elle était tellement fière, tellement sereine que j’ai été fière et sereine moi aussi. Il n y a plus la tétée, restent les câlins et les mots doux…et la satisfaction de voir que les choses se soient passées en douceur, d un commun accord, parce que toutes les deux, on était prêtes!
    Tu as encore de beaux jours d allaitement devant vous… Profite!
    Pas de regrets pour moi, juste la joie de ce grand voyage lacté que nous avons entrepris toutes les deux et qui nous lie à jamais (et je suis toute guimauve encore quand j en parle, mais c est récent!!)

  5. Bonjour je découvre ton blog par ce post qui me parle beaucoup. Non seulement parce que je suis au début de diversification avec ma fille et que je crains beaucoup de ne plus avoir assez de lait pour pouvoir l’allaiter autant de temps que je veux. Mon point de vue est que plus tu lui auras accordé du temps et de l’amour par la tétée, plus ta fille aura confiance en elle pour affronter les terreurs nocturnes ou diurnes.

  6. J’ai eu moi aussi cette crainte, de ne pas savoir le calmer en cas de grands malheurs. De ne pas pouvoir gérer l’après-bain qui se traduisait toujours par une « tétée de séchage ». De ne pas réussir à l’endormir le soir sans le téton dans le bec.
    Et surtout de ne plus me sentir utile à mon bébé, puisque la seule chose pour laquelle j’étais indispensable c’était ça.

    En fait, malgré le fait que l’arrêt ait été beaucoup plus rapide que prévu, malgré le fait que ce soit moi qui aie commencé à diminuer les tétées, ça s’est très bien passé.

    Ah c’est sûr, il y a eu des pincements au coeur quand Louveteau me dévorait la mamelle au-travers du t-shirt quand il était contrarié et qu’il se serait bien tapé un nichon de réconfort.
    Le pire ça a été pour ses premiers vaccins, quand je me suis penchée sur lui pour le câliner il s’est jeté sur mon sein et tirait sur mon t-shirt pour me faire comprendre que non, mon bib d’eau tout pourrave il en voulait pas mais que c’était moi qu’il voulait.

    Mais globalement, on a appris ensemble à câliner sans téter, et ça s’est fait plutôt rapidement.
    Il lui faut encore parfois un bib de réconfort, mais en même temps ça ne fait que 15 jours qu’on a arrêté l’allaitement.

    Ca vaut ce que ça vaut, tu as vu mon chemin d’allaitement, très différent du tien, et mon Louveteau n’a que 3 mois, mais ces angoisses que tu as, je les ai aussi vécues, je me disais que ça pourrait peut-être apporter un peu d’eau au moulin.

    Le côté « deuil », c’est exactement comme ça que je l’ai vécu, je ne voulais pour rien au monde arrêter d’allaiter mais il le fallait.
    Ca a sûrement été plus difficile pour moi que pour lui, mais on s’en est sortis !

  7. Moi aussi j’ai peur, peur d’avoir ce second bébé qui pourrait rendre ma fille malheureuse, peur de la perdre, de l’empêcher de profiter de sa Maman de ses tétées … peut-être ne suis-je pas prête à avoir mon baby finalement … et pourtant …

  8. Je te raconte que j’étais tout à fait comme toi, j’ai allaité ma fille jusqu’à 15 mois.
    Tètée réconfort, retrouvailles après le travail, calin arpès une chute…
    Bref, quand elle a eu 15 mois, j’ai fais une grosse sinusite et elle a commencé à me mordre…Tout mit l’un dans l’autre (plus ses nuits qu’elle ne passait pas), j’ai craqué et j’ai arrêté.
    J’ai eu l’impression de vivre un réel chagrin d’amour (j’en parle sur mon blog d’ailleur: http://extravalante.wordpress.com/2012/03/20/un-chagrin-damour/).
    Bref, je me suis consolée en me mettant en tête que c’est elle qui a choisit, c’était sa manière de me faire comprendre qu’elle ne voulait plus et que j’ai su l’écouter.
    Alors qu’est-ce qui remplace la tètée? Encore plus de calins…et ma fille le vit très bien 🙂

  9. ça me parle beaucoup tout ça… Notre allaitement dure déjà depuis 15 mois et je veux laisser notre fille décider de la fin. En même temps le jour où elle marchera et parlera, j’ai du mal à m’imaginer l’allaiter encore. Donc je vois pas jusqu’où ça va continuer, mais je me vois pas où m’arrêter. Bref je peux pas trop t’aider, mais je partage tes questionnements!

  10. bonsoir,
    1 grand de 5ans et une titounette de 2 ans. le grand s’est sevré quand j’étais enceinte de n°2, on en a ét à une tt par jour……pas un deuil juste une page qui se tourne, un enfant que l’on câline différement….
    la petite pas encore sevrée tt encore 2-3 fois par jours, le matin, le soir parfois avant la sieste et à chaque bobo, grande cascadeuse qu’elle est, cela arrive très souvent et à chaque fois le même étonnement des gens de voir le pouvoir de 2sec de tétouillage : magique, plus de pleurs, plus de douleurs!
    Profite de l’instant, ensuite on partage d’autres choses avec eux !

  11. bah pour la grande par manque d’information j’ai arrêté progressivement suite à un pic de croissance qui je pensais à l’époque était une baisse de lait et qu’on ne pouvait rien y faire que j’avais plus de lait et c’est tout… et ça c’est bien passé les chagrins sont gérés autrement et puis elle c’était un amour de bb au lit à 19H30 jusqu’au lendemain 8h la semaine elle était chez une assistante maternelle alors les crises de larme en semaine je n’ai pas connu et le week avec nous beaucoup de câlin de bisou, lui lire des livres, jouer chanter les comptines avec les mains… mais pour la deuxième c’est pas pareil elle a 7 mois et est toujours allaitée et je me pose la question de mais franchement sans ça je ferai comment .?? elle pleure la nuit je la prends ds mon lit une petite tt et en 5 minutes elle est dans son lit paisible, elle se cogne la tête un calin d’amour qui fini en tt et c’est fini …. mais bon je vais pas la garder jusqu’à ses 15 ans à mon seins on va devoir trouver d’autres moyens comme pour la grande ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s