La moitié du chemin.

Mon gros ventre et moi étions en pleine séance de glandage sur le canapé quand soudain mon téléphone m’a rappelé que ça y est, j’ai fait la moitié du chemin de ma grossesse. (haaaa ces applications folles qui te rappellent chaque semaine que tu es un peu plus grosse et un peu plus près du but…)

Je me suis réjouis et pour fêter mes 5 kilos en plus et mes pieds gonflés, j’ai décidé de commencer un tri ENORME des affaires de mon fils. Ouvrir les cartons, trier les vêtements par saison, refermer les cartons. Regarder la chambre, prendre conscience qu’il manque… tout !… et se dire qu’on le fera plus tard.

Puis, commencer à se poser quelques questions étranges, comme par exemple l’appartenance des jouets, l’utilité de certains « indispensables » de la naissance, bref, des choses fugaces qui passent en tête et qui disparaissent presque instantanément grâce à une formule magique : Pas de sous = Pas de choix.

Et puis l’homme débarque, reste quelques minutes silencieux sur le pas de la porte de la chambre, notre chambre, commune avec notre fils et qui le sera aussi avec le nouvel arrivant (oui 4 dans une même chambre…) et me regarde compter, réfléchir, trier, faire des petits tas, défaire des petits tas, rêver en comparant les vêtements 18mois avec les tailles naissances, sourire béatement et finalement fermer le dernier carton.

C’est là qu’il m’a rejoint, qu’il s’est assis à côté de moi sur le lit, qu’il m’a serré fort… si fort !
Et qu’il m’a dit : « tu te rends compte? dans 5 mois, à peine, on sera 4 à la maison »

Je n’y avais même pas pensé. Oui, on sera 4… ça m’a fait peur. J’ai d’un coup pris conscience qu’il y aurait 2 bains à donner le soir, deux petits lits dans cette grande chambre, deux sièges auto dans la voiture, 4 paires de chaussures dans l’entrée, 4 assiettes sur la table…

J’ai pris conscience que petit à petit, je n’étais plus ni une ado, ni une jeune femme insouciante et que nous étions une famille qui allait s’agrandir.

J’ai eu un peu peur jusqu’à ce qu’il enchaîne en disant : « Je suis tellement heureux !« 

Publicités

11 réflexions sur “La moitié du chemin.

  1. que c’est mignon!!! et oui 4 mine de rien ce n’est pas qu’une personne de plus !!!
    c’est tout un tas de chose qui change. pas dans le mauvais sens un mais avec deux poussins la vie est encore plus jolie !!

  2. Pourquoi est-ce que j’ai des frissons en lisant ton article?
    Votre famille s’agrandit, et voir la manière dont tu en parles, ça donne envie. Vraiment.
    La famille s’agrandit, et vous aussi, petit à petit, ça a quelque chose de magique je trouve ^^

  3. Superbement bien dit ! C’est touchant de sensibilité …. on sent l’amour à pleins mots … à pleines lignes ! Mes voeux de bonheur à cette famille grandissante ….

  4. Très joli texte!!! J’ai eu du mal aussi à me rendre compte à chaque grossesse… difficile de se rendre compte que notre famille va s elargir en même temps que notre coeur.
    Mais, une fois là tout contre nous, c est comme si ils avaient toujours était là finalement. 😉

  5. Je n’avais pas laissé de commentaire en lisant ce bel article : heureusement en faisant le nettoyage dans mes onglets, j’ai retrouvé celui de ton billet ouvert ! Bref, juste un mot pour te dire à quel point il m’a touché…

    • Merci, mon homme communique assez peu sur ses émotions de père, mais te lire fait du bien car j’imagine moins bien les bouleversements quand on ne porte pas l’enfant et comment on envisage son rôle de père durant une grossesse. A bientôt 🙂

  6. Zut, je chiale en lisant ça… J’ai 10 jours de retard de règles, mal aux seins, et j’crois bien être hypersensible! ça vaut le coup que j’ailler pisser sur un test ou tout est déjà vu??? 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s