L’instinct des copains

Parfois, quand tu es fatiguée de toujours répéter la même chose (non, ne fais pas ça, non, ne va pas là, attention, stop tu vas te faire mal, il faut dormir, viens voir maman etc etc) et que ton esprit, tes nerfs, ta patience cessent d’être opérationnels pour inventer une nouvelle façon de faire, il te reste l’abandon, l’ignorance, le lâcher prise.

L’homme prend le relais, avec ses limites, comme toi, l’éducation, l’apprentissage, la découverte, en couple on tourne vite en rond, on se relaye finalement pour laisser le temps à l’autre de souffler un peu et de reprendre des forces entre deux coups de barre. Et rien que ça déjà, c’est précieux, de pouvoir compter l’un sur l’autre.

Et puis, il y a eux. Eux qui n’ont pas d’enfant. Pas encore. Qui, la plupart du temps te regardent avec cet air étrange, mêlé de compassion et d’incompréhension. Eux qui t’aiment et te voient lutter pour des petits détails idiots, parce que ce sont les petits détails idiots qui font péter les plombs. Et parfois, eux, ont une bonne réaction, une idée toute bête qui va te sauver la soirée.

Parce que l’enfant comprend tout. Il sait que si papa et maman sont dans le coin mais que finalement c’est le monsieur aux cheveux blancs qui vient lui papouiller la tête pour l’endormir, c’est que là, ça rigole plus! Il sait que si maman le pose, lui tourne le dos et laisse sa place à la grande blonde fofolle qui fait des guilis c’est qu’il est allé un peu trop loin et qu’il vaut mieux se laisser un peu de temps. Il sait que si papa fait les gros yeux et se mure dans le silence, que si maman fait les gros yeux en soupirant sans savoir quoi dire et qu’alors c’est la petite dame à lunette qui lui propose de jouer avec une couverture en boule pour faire un ballon, c’est que, peut-être, ses parents sont un peu trop étriqués pour voir l’évidence du peu dans le jeu…

Ils ne sont pas nombreux ceux qui nous ont sauvés quand nous n’en pouvions plus, mais il sont importants parce qu’ils ont su nous donner des clés, des idées, des petites lumières au fond du couloir. Nous avons su leur faire confiance, leur montrer que nous étions désarmés par moments, et ils ont su comprendre qu’ils pouvaient nous proposer des idées, qu’ils pouvaient essayer sans nous vexer. Leurs idées, leurs propositions, leurs tests, ,nous les gardons en tête, nous en utilisons certains régulièrement et franchement nous sommes fiers d’avoir des amis aussi intuitifs, aussi simples, aussi aimants de notre confort que de celui de notre petite terreur.

Parce que j’ai remarqué qu’une fois qu’on a des enfants, on a tendance à se crisper sur les interventions extérieures. Moi la première, je l’avoue, je ne supporte pas que l’on vienne me dire ce que je devrais ou non faire avec mon fils. Qu’on me donne des leçons sous couvert de conseils et qu’on me juge sur mes échecs sans voir mes réussites. Alors comme chaque parent a cette réaction assez épidermique face à la bonne parole « de ceux qui savent » et qui visiblement prennent un malin plaisir à te mettre la tronche dans tes failles (tu vois de qui je parle?), soi-même, face à la difficulté d’un autre parent, on le laisse gérer, on n’ose pas intervenir, on se retient.

Cette pudeur que l’on s’impose, mes amis sans enfants, eux ne se l’imposent pas, mais ils ne donnent pas non plus de conseils, il regardent et ils essayent d’aider, ils agissent et si ça marche pas, c’est pas grave, mais si ça marche…quel soulagement pour tout le monde ! La démarche est tellement différente !

Alors pour tout cet amour : merci les copains !

 

Publicités

Une réflexion sur “L’instinct des copains

  1. Ah ben ça valait le coup 😉
    Très belle idée de parler ces petites aides extérieures, qui passent comme une lettre à la poste, se font discrètes, mais sont toujours d’un grand secours

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s