Ma lettre au Père Noël

Cher petit papa Noël,

Il y a 9 mois, je t’ai commandé un bébé pour Noël. Tu ne devais pas être encore trop débordé et tu as accédé à ma demande sans aucune difficulté. C’était presque vexant de se dire que hop ça marche du premier coups, à croire que j’ai été drôlement sage ses dernières années pour que tu ne cherches même pas à me titiller la conscience. A moins qu’entre temps, pris du remord tu n’ais pris la forme de ma mère pour me cracher des horreurs à la gueule et faire de ces 3 premiers mois de grossesse une « Mauvaise nouvelle »…

Mais laissons cela de côté. Aujourd’hui, Noël approche à grand pas et tu es très probablement débordé à mettre en place tous tes cadeaux dans ton traîneau. Moi, mon cadeau, il cuit encore et même si effectivement, je te l’ai demandé pour Noël, à quelques jours près, je ne serais pas fâchée si, pour te décharger un peu tu acceptais de me l’offrir un peu plus tôt, voire même maintenant. Je ne suis pas rigide sur les dates, Noël c’est décembre, le 24 ou le 25 c’est juste pour la bouffe et la famille, non?

302706_ES6XXDCFZZ42BPIK3PPTWHWSE7FAEE_pere-noel_H160637_LIl y a que, si tu m’offres mon bébé de quelques 3kg couillus pour les fêtes de Noël, je ne pourrai pas voir mon grand garçon ouvrir son cadeau, manger des marrons et faire l’abeille avec son grand-père. Je ne pourrai pas voir son abruti de père (mal) déguisé en toi et faire « HoHoHo » en grimaçant pendant que mon fils se cachera les yeux avec ses petites mains en disant « apeur apeur »

Tu comprends, j’avais fais un mauvais calcul et mon ovulation est une connasse qui m’a joué un sale tour, alors comme je sais que tes pouvoirs sont immenses et que tu es un peu le Dieu du bolduc, si mon paquet pouvait pointer son nez une petite semaine avant le réveillons, je pourrai alors rentrer chez moi pile poil pour les festivités en famille.

Je te laisse réfléchir, mais fais vite quand même, il faudrait que je sorte le chapon du four au plus tard le 20 décembre… Dans 15 jours. Tu me dois bien ça, tu te souviens comme j’ai été sage?

Bisous Papa Noël et va pas t’enrhumer sur ton traîneau !

Publicités

3 réflexions sur “Ma lettre au Père Noël

  1. Ma meilleure amie était persuadée d’accoucher après terme comme pour son aîné, donc vers le 18 décembre et finalement, sa puce est née le 2 décembre (presque le 1er, à 1h près !)
    A croire qu’on a l’inverse de ce que l’on pense.
    Une de mes amies a avait eu une césa 5 jours après terme, un 24 décembre, imagines :-/

  2. je n’en pouvais plus pour ma dernière , j’ai passé le vaporetto, monter les escaliers 30 fois par jour, j’ai fais les vitres, encourager mon fils ainé au cross de l’école en le suivant derrière, rien n’y a fait. Je n’en pouvais plus et quand j’ai commencé à menacer de me la faire déclencher à la maternité, elle est arrivée le dimanche (une semaine avant terme) mais elle m’en a fait baver (toujours encore d’ailleurs), 17 heures pour la pondre !!! courage. Tu peux aussi essayer la méthode italienne (faire des câlins avec le papa si tu en as encore le courage ! )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s