l’oublié de la grossesse…

Ton périnée, c’est un peu ton ami pour la vie. Et les amis, il faut en prendre soin. Mais toi, ton périnée, tu t’en cognes pas vrai ?  Tu n’as pas d’enfant, donc tu ne sais même pas que ça existe. Connais pas ! Et puis même si un jour on t’en a vaguement parlé pendant ta grossesse, personne ne t’a expliqué ce que c’est, où c’est, ni comment le travailler, ni même pourquoi le travailler.

Ton périnée en fait, tu vas en entendre parler quand il sera déjà trop tard, après ton accouchement, quand la sage femme viendra te donner une ordonnance avec 10 séances chez le Kiné à faire 6 semaines après ta sortie de la maternité. Parce qu’il aura souffert, parce qu’il faudra re-muscler, parce que tu feras pipi dans ta culotte chaque fois que tu éternueras.

Sauf que ton périnée, il aurait pu morfler un peu moins si on t’en avait parlé avant, dès le début de ta grossesse, avec des références de bouquins pour mieux comprendre et pour le travailler, le masser, le bichonner.

Un périnée en bonne santé, c’est tout un tas de soucis évité : descente d’organes (au pire des cas) fuites urinaires, douleurs pelviennes, episiotomie etc.

Moi, mon périnée, après mon premier accouchement, il a été mal rééduqué, objectivement, te re-muscler avec une sonde qui t’électrocute le vagin toutes les 45 secondes, et ceci 30 minutes pendant 1à séances, c’est à peu près aussi efficace que de vouloir bronzer avec la lune. Après mes 10 séances  j’avais encore parfois quelques fuites après une quinte de toux ou une série d’éternuements. Et comble du bonheur, lorsque tu en parles à ton gynéco, il t’osculte vite fait, par acquis de conscience ou pour le plaisir de te mettre deux doigts (rayer la mention inutile) et il il te dit l’air détaché et pas du tout concerné : « Non, il serre bien »

oO hoooooo bah s’il serre bien alors, voilà toute mon affaire ! et je fais quoi pour mon incontinence à l’effort ? Mais il ne t’écoute plus il ets déjà à réfléchir au prochain produit type stérilet ultra sonic qu’il va bien pouvoir te vendre…

Puis, vien tun second bébé et avec lui la sensation de lourdeur sur la zone déjà sensible et fragilisée. J’ai pris les choses en main et j’ai laissé parler dans le vide tous ceux qui ont cru bon de me dire que tout rentrerait dans l’ordre après la stimulation électrique du périnée chez le kiné. Mais oui mais oui !

Alors si toi aussi tu te soucis de la bonne tenue de ta ceinture pelvienne et de la dynamique de ton bassin, que tes petits strings roses te font de l’oeil dans ton placard et que le rayon foisonnant des couches Tena ne t’attire pas du tout voici deux livres que je te conseille très vivement de te procurer et de lire avec attention et amour de toi même.

°°° Le périnée féminin et l’accouchement de Blandine Calais-Germain – ISBN : 2-9500608-1-1

IMG_2776

Ce livre propose aux femmes, par une démarche de conscience et d’expérimentation raisonnée, de comprendre leur corps, de connaître leur périnée, de le construire ou de le reconstruire.

Un langage simple, des explications anatomiques précises, et des exercices pratiques permettent une compréhension facile et une exactitude sur le plan de la physiologie.

Aux éditions Anatomie pour le mouvement.

IMG_2777 IMG_2778

°°° Périnée arrêtons le massacre du Dr Bernadette de Gasquet – ISBN : 978-2-501-07014-0

IMG_2780 Mauvaises postures, séries d’abdominaux désastreuses, pratique sportive néfaste pour le corps, accouchement, suites de couches souvent mal gérées, constipation, incontinence, douleurs multiples : Halte au massacre !

Il est temps de s’attaquer non pas aux symptômes mais à la cause.

Aux éditions Marabout

IMG_2782IMG_2783

Avec tout ça, le pipi culotte va trembler dans son protège slip !

Publicités

10 réflexions sur “l’oublié de la grossesse…

  1. Ah mais pareil ! il faut que je lise tout ça et que j’achète de l’huile de massage aussi. Autant mettre toutes les chances de mon côté.
    Et la deuxième rééduc se fera avec la SF na!

  2. Ma sage-femme m’a donné un petit fascicule, des échantillons d’huile de massage pour préparer mon périnée à l’accouchement. Je vais m’y mettre dès cette semaine.
    Et la rééducation se fera avec cette sage-femme qui est d’excellent conseil!

  3. Ma sage-femme m’avait conseillé la rééducation « manuelle ». Ça tombait bien, je n’avais pas franchement envie de confier mon intimité à un kiné inconnu au bataillon. Malgré la relation et la confiance que j’avais en elle, j’avoue que ça n’a pas facile au départ. Mais elle a toujours été très délicate. Elle me demandait toujours si j’étais prête avant de commencer et elle continuait pas un « d’accord, donc attention je me relie à vous ». Toute cette douceur, cette délicatesse, ça compte beaucoup pour être à l’aise et faire les exercices demandés. Elle m’encourageait même à venir avec mon bébé, pour être plus détendue et en confiance. Je garde de bons souvenirs de ces séances.

  4. Un article bien utile c’est sûr ! je me souviens de cette pesanteur dès le début de ma deuxième grossesse …Grâce à ma kiné passionnée par son métier j’ai découvert la gym hypopressive pour le rééducation du périnée 🙂 une méthode du tonnerre ! je ne sais pas si les livres cités en parlent mais je voulais t’en faire part ^^

  5. Bonjour et merci pour cet article. On ne le dira jamais assez, il faut prendre soin de son périnée. Il y a de multiples façons de le faire…. mais finalement le mieux, c’est quand même de le faire régulièrement. Il faut pas oublier que le périnée est un muscle, et que comme tous les muscles il doit être entretenu de façon régulière, avec par exemple les boules de geisha… d’ailleurs, pourquoi ne pas songer à apprendre aux femmes à prendre soin de ce muscle dès « l’apprentissage de la sexualité »…. cela éviterait bien des désagréments plus tard, notamment lors de l’accouchement, ou à la ménopause…. bref, même si le tabou semble tombé sur le thème de la rééducation du périnée, il y a encore du chemin à faire

  6. Loin d’être maman, pas même de têtard en route, mais je partage cet article sur facebook pour celles qui le sont et suis ton blog parcequ’il le vaut bien.
    Hyper interessant, surtout que je ne regarde plus les Maternelles 😀

  7. Bonjour ! Je suis moi même kiné formée en pelvi-perineologie et je souhaiterais que les kinés non formés arrêtent leur massacre avec leurs séances à base d’electrostimulation… Il faut aller voir un kinésithérapeute qui fait de la rééducation manuelle ET par sonde, ou bien faire les séances en manuel avec une sage femme puis compléter avec des séances de sonde chez un kiné qui s’y connait un minimum et qui ne propose pas que la sonde en forme de pénis, mais surtout qui fait des bilans en testant les muscles du périnée à la main… Il y a aujourd’hui de nombreuses sondes beaucoup plus petites et de formes différentes et moins propices aux petits coups de stim là où ce n’est pas vraiment agréable…
    À part ça, les deux livres que tu conseilles sont absolument à conseiller 🙂
    Et comme l’a dit vanessa dans son commentaire, la gym hypopressive c’est exactement ce qu’il faut faire !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s