Ca c’est fait !

IMG_3967bwsmAvoir 15 ans dans ma tête et dans mon corps, j’ai pratiqué jusqu’à l’âge de 30 ans, autant dire que j’ai pris ma ration d’adolescence. J’étais gaulée comme une connasse, habillée comme une pouffette, insouciante comme une gamine.
J’ai fait durer le plaisir jusqu’à rencontrer THE mâle.  Là, je me suis un peu assagie, j’ai mesuré toute la force de l’aveuglement amoureux, toute la puissance de la pulsion sexuelle, toute la beauté de l’envie de construire vraiment, de construire solide à deux.

Et dans la construction minutieuse de notre petit nid douillet, sont nés deux enfants. Deux enfants rapprochés, deux enfants allaités, deux enfants adorables et même pas chiants. Il a fallut 13 mois au premier pour faire ses nuits (soit 1 à 2 réveils maxi par nuit encore aujourd’hui à 2 ans 1/2) et 9 mois au dernier pour faire les siennes (j’ai craqué au bout de 12 tétées par nuits, j’ai dit : « C’est le nichon ou le sommeil » j’ai choisi le sommeil et lui aussi ça tombe bien)

Aujourd’hui je sais que je ne suis plus une ado. Aujourd’hui je sais que je ne veux plus d’enfant. Aujourd’hui je sais que je tourne plusieurs pages :

Celle de la jeune fille gaulée qui remue du cul pour tracer sa route dans les effluves de vanille et de phéromones.
Celle qui consiste à être d’abord une maman maternante qui se définie dans ses tripes par ce rôle.

Ca veut dire que d’une pierre deux coups je (re)deviens une femme et je me considère comme telle. Comme une envie de dire que l’adolescence inconséquente, ça c’est fait ! La pondeuse moucheuse de chiards, ça c’est fait !

Il reste alors tout un territoire à conquérir :
L’ambition professionnelle à retracer (qui avait été mis de coté et même remis en question dans tout les sens)
Le corps dans ses formes et dans ses défauts, dans ses marques de maternité, dans ses rondeurs du temps qui passe.
La vie de couple, lâchement abandonnée car trop occupée à faire téter un monstre gluant affamé du nichon.
Le temps pour soi, devenu étranger, comme quelque chose qu’on culpabilise à apprivoiser.

Parce que « ça, c’est fait ! »
Je me sens comme si je possédais devant moi, la terre vierge et fertile d’une nouvelle vie à tracer. A tracer pour soi, vraiment pour soi, et qui sera foulée et décorée par 4 petits petons agités et deux gros pieds masculins solides.

Ca, c’est fait, mais tout reste à faire ❤

Publicités

7 réflexions sur “Ca c’est fait !

  1. Et moi, en tant que « autre mâle » d’une autre « moi, belle et surpuissante », j’applaudis !!!!
    Parce que « ça, c’est fait ! »

  2. C’est marrant car c’est exactement mon ressenti du moment, mon 2ème fils s’est sevré il y a une dizaine de jours et j’ai lâché prise, je n’ai pas bataillé pour stimuler ma lactation, je le laisse s’émanciper de moi et j’ai repris le chemin de ma salle de bain pour prendre soin de moi.

    J’ai ressenti un grand soulagement, comme une impression de légèreté, comme si j’étais une nouvelle femme après ces 4 années passées à être enceint, alaiter puis porter encore et encore.
    pour l’occasion j’ai coupé tous mes cheveux et j’ai décidé de passer un peu avant eux, le temps de me retrouver égoistement (enfin).
    je te souhaite de te retrouver sereinement, de pouvoir prendre du temps mérité pour toi et d’être heureuse tout simplement!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s