Maman est un problème.

Tableau de Tomás Yepes, XVIIe s.

Tableau de Tomás Yepes, XVIIe s.

 

Avant maman avait un problème.
Maintenant, maman n’a plus de problème.
Maintenant, maman est un problème.

Parce que maman ne mange plus ni laitages (mais ça c’était déjà avant), ni gluten, ni viande. Bref, maman est devenue Végan. Maman est une emmerdeuse.
Pourtant, maman n’impose rien à personne. Elle cuisine quand même le steak de papa, elle fait quand même du pain et des gâteaux. (tout cela qu’elle ne peut plus manger, parce que ça la rend malade, l’emmerdeuse…)
Mais pour papa, maman est une emmerdeuse, « va peut être falloir arrêter tes trucs de youloulou ! »

Alors quite à être prise pour une allumée, j’ai décidé de jouer le jeu à fond :

Hier soir…
Moi : « Tu veux manger quoi bébé ce soir? »
Montougrand : « Des saucisses et un yayout »
Moi : « Tu veux manger un cochon bébé tu es sûr? »
Montougrand : « Non maman, je veux juste manger des saucisses pas du cochon, faut pas manger les cochons maman, c’est gentil un cochon »
Moi : « Tu sais bébé, la viande que tu manges c’est un animal gentil qu’on a tué, et les saucisses, c’est un cochon qu’on a tué et qu’on a mis dans une saucisse… Tu veux toujours manger une saucisse? »
Montougrand : « Non maman, je veux pas manger des animaux, je prendrais juste un yayout, je peux manger un yayout maman? c’est pas des animaux? »
Moi : « oui bébé, les yaourts de maman ce ne sont pas des animaux, tu peux en manger »

Le repas se passe. Se passe bien même.
Puis, l’homme rentre et décide de se manger une boite de sardines.

Montougrand : « Papa, je peux gouter? »
Moi : « tu sais bébé, les sardines ce sont des petits poissons »
Montougrand : « Les poissons c’est des zanimaux? »
Moi : « oui, mon ange, ils vivent dans la mer »
Montougrand : « Alors z’en veux pas papa, on doit pas manger des animaux »

L’emmerdeuse a déclaré une guerre ouverte en instrumentalisant son enfant pour faire plier le mâle récalcitrant, voilà ce que certains diront.
C’est leur vérité, moi, je replace seulement les faits et je laisse le choix à mon fils de manger ou non des animaux morts.
Et pour le reste, chacun sa conscience.

Cette décision de ne plus manger de viande, je l’ai prise seule après plus d’un an de réflexion. C’est mon choix, mon parcours, mon corps, ma façon de penser et de vivre la nourriture. Je n’ai rien demandé à personne, je n’ai rien imposé à personne. Je savais que ce choix ne serait pas spécialement bien apprécié autour de moi et j’ai poursuivi ma démarche en conscience. Pourtant, le jour où j’ai annoncé à l’homme que je ne mangerai plus de viande, la soirée s’est terminée par cette phrase : « Je crois qu’on est devenu trop différents, il vaut mieux qu’on se sépare. »

Je te rassure, j’ai pu rattraper le coup, ramener cet être inquiet à la raison, on ne peut pas quitter sa femme pour un steak, c’est insensé, toutefois, j’ai compris que la bouffe, c’est comme le cul, faut pas déconner !!!

Aujourd’hui, tout est devenu plus calme et papa se carne quand maman se légumise et tout ça dans la joie ^^

Publicités

4 réflexions sur “Maman est un problème.

  1. Ma première réaction a été de me dire : « C’est une blague ?!! »
    Mais en fait non, ça n’a pas l’air d’une blague…
    Je parle *à la fois* de la réaction de « l’homme » et à la fois de ce que tu nommes (justement de mon propre avis) l’instrumentalisation de votre enfant.

    Je ne juges pas car comme tu le dis toi-même : chacun sa conscience. Ou plutôt si ! Je juge mais les deux événements rattachés l’un à l’autre dans l’excès, dans leur caractère insensé justement.
    Ce qui n’empêche pas (dans les deux cas) de faire preuve (ou d’essayer de faire preuve) de respect, de discernement et peut-être aussi de diplomatie. Un peu.

    Dans cette affaire, j’aime ta conclusion plus légère que l’ensemble de ta chronique et j’y souscris : la bouffe, c’est comme le cul, faut pas déconner !

    🙂

    • Mon cher Wen, je passe tellement de temps à être diplomate, que parfois, je lâche la bride… Et puis ce que j’ai pas raconté c’est que la veille, dans la voiture mon fils m’a demandé pourquoi les vaches sont dans le camion devant nous, alors j’ai expliqué que les vaches on les élève pour les manger et de là a suivi un tas d’explications qui se sont soldées par « moi je veux pas manger des animaux, maman » et pour le coup j’avais été super soft dans mes explications, donc bon ^^ mais je reconnais que j’ai grossi le trait par provocation, ça m’arrive quand je suis fatiguée 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s