Un hiver romantique… ou pas.

romantisme-couples-amoureux-coin-imgL’hiver a cette connotation romantique et cocooning du feu de bois qui crépite, du vin chaud à la cannelle ou du chocolat fumant dans ta tasse préférée, des cannelés maison ou même des dattes truffées de pâte d’amande colorée. C’est l’image vaporeuse des légers flocons de neige qui descendent timidement sur les toits à demi caché dans le brouillard givrant de la nuit qui s’annonce. C’est l’envie de fourrure, de tapis moelleux, de polaire douce et des couvertures moumoutes. C’est l’image du câlin coquin dans la lueur vacillante des bougies et la nuit infinie qui ouvre à toutes les confidences de 16h à 9h…

L’hiver tendre et presque cinématographique que mon côté rêveur romantique me jette est  à peu près à cette image.
Ma réalité est très légèrement différente…

Dehors, mon regard inquiet guette chaque changement de température, car trop de verglas ou trop de neige et c’est la cata : Pas de nounou = pas de boulot = enfer sur terre, mais c’est sans compter sur toutes les petites choses moisies qui peuplent le corps de mes enfants au système immunitaire incomplet et qui, semaine 1 te font l’otite-rhino-bronchite du millénaire, semaine 2 enchainent sur une gastro avec ballet de vomi synchronisé et t’achèvent semaine 3 avec un grippe 40°C même pas envie de dormir oO.

Tu passes ton hiver glamour à moucher du nez vert, changer des draps 2 fois par nuit, faire des aller-retour à la pharmacie, appeler les nounous, appeler les mamies, repousser tes rdv, et laver, laver, laver pour échapper un peu à tous ces microbes collants. Chose que tu parviens à faire le temps qu’ils sont malades. Mais dès que l’alerte s’arrête pour eux et qu’après 3 semaines à ronquer comme des bien-heureux à n’importe quelle heure il sont bien en forme, toi, tu enchaines, gastro-grippe-trachéite-bronchite-otite (double de préférence) en une seule fois le seul week-end où tu pouvais enfin souffler et penser à toi, aller faire les soldes, manger des marshmallows fondus sur le gaz ou lire, lire , lire les pieds dans des chaussettes trouées collés sur le radiateur poussiéreux !

Et c’est à cet instant, alors que la fièvre te fait délirer au fond de ta couette, les cheveux gras, le corps en sueur, à grelotter dans ton pyjama en laine de yak usé jusqu’au trognon, que tu repenses à ce temps hivernal hypra romantique que tu n’auras jamais, en tout cas, pas tant que tu auras des enfants de moins de 20 ans, parce que définitivement, ton retour d’acné post grippe et ton nez craquelé qui pèle post rhino ne te permettront certainement pas de trouver The Bestial Sexy Man et de le dévorer nu sur ta peau de bête (synthétique, on est pas des barbares)…

Alors tu te consoles, seule, le tas de mouchoirs sales au pied du lit avec un bon grog bien chaud et bien fort et tu demandes gentiment à tes délires de t’emmener directement dans ce film girly et sexy et romantico-culcul qui te fait tant rêver…

haaaa viens plus près Brad…

LéOù la neize ?

« Maman, y neize? »
Non chéri, il pleut…

IMG_6193

Cet hiver semble long à Montougrand qui attend la neige avec beaucoup d’impatience. Quelques flocons pendant 3 jours en Novembre semblaient lui promettre une foule de bonhommes et de roulades, des décentes en luge avec papa, le bonheur en blanc par -10°C en somme. 3 jours et puis plus rien, de l’eau, du soleil, de l’eau, du soleil, de la boue, de la boue, de la boue…

Il me demande souvent s’il neige, parce qu’il voudrait faire découvrir tout ça à son petit frère, parce qu’il adore manger des flocons, parce que le père-Noël a amené des « MooBooz » (comprendre moonboots) taille 25 et qu’on peut même pas les mettre ! mais non, il pleut…

L’hiver, la neige c’est quand même génial, tu peux sortir tes gamins, leur mettre 25 couches de fringues et les laisser s’éclater 1h avec leur bonhomme et leurs boules. Quand il pleut t’es obligée d’être à la maison à te creuser la bobine pour changer de jeu « super génial » toutes les 4 minutes 30.

Chez moi dans ma campagne, il n’y a pas de manèges à moins de 45 minutes de route, pas de jeux en intérieurs non plus. Il y a des parcs « mouilles fesses » et « caca de chiens », il y a des lacs et des parcours de santé, il y a des vaches, des arbres et des chats partout. Alors quand il pleut, c’est quand même vachement la punition !

Aussi, cher Hiver, sois gentils, quitte à se peler le fion, autant que ce soit dans des flocons !

« Allez la neize, tu viens on t’attend ! »

Enlève (pas) tes guêtres…

Il y a quelques semaines, j’ai vu circuler sur Internet une vidéo qui montrait un système de chauffage d’appoint économique et rigolo. J’ai voulu tester cela dans mon bureau pour voir si on nous racontait pas des conneries et si ça chauffait bien.

Ca tombe bien, j’ai un bureau frisquet de 6 m2 que j’arrive pas à faire décoller des 20°C quand il n’y a pas de soleil. Et ce jour là, pas de soleil, 2°C dehors, toutes les conditions réunies pour essayer cette technique révolutionnaire !

Mon bureau, il est mal isolé, il est plein de courants d’air et y bosser t’oblige à te motiver et t’habiller chaudement (le plaid ‘mamie power‘ est mon ami) en gros c’est THE TEST DE L’EXTRÊME que je te propose !

– Objectif –

Le but de l’expérience est d’enlever les guêtres (hououou folie !) mais surtout de chauffer aussi bien que mon radiateur électrique ! (Challenge…)

IMG_5976

– Le matos –

Il te faut dans un premier temps t’équiper un peu, trois fois rien, j’ai trouvé tout ça dans la vieille grange de la maison et au pire si tu dois tout acheter (ou que tu veux tout acheter parce que le design c’est la vie) ça ne te coutera pas bien cher …

IMG_5969

* Un vieux moule à gâteaux défoncé par la vie (pauvre vieux)
* Un petit pot en terre cuite
* Un second pot en terre cuite un peu plus grand que le premier
* Des bougies chauffe plat (4 pour commencer)

– La technique –

IMG_5972

Tu commences par allumer tes 4 bougies chauffe plat, que tu réparties comme sur l’image dans ton plat.
Tu fais attention de ne pas te brûler, si tu te brûles, c’est que
1) t’es pas douée
2) t’es en colère
Et on peut savoir pourquoi t’es en colère?

Bref

IMG_5973

Tu poses alors ton premier pot sur le plat au dessus de tes bougies. Oui, à l’achat ou à la recherche il te faudra avoir la présence d’esprit de trouver un pot qui ne soit pas plus petit que les bords de ton plat, ça a l’air idiot, mais celui que j’ai pris était à la limite…

Et là, tu commences à sentir que la chaleur se concentre dans le pot.

IMG_5974

Et oui, aussi, penser à fermer le petit trou au cul du premier pot. Sinon, toute la chaleur va partir par là et ça ne sert à rien, évidemment ! J’avais pensé le fermer avec un morceau de carton et je me suis dit que non, finalement, c’était risqué, j’ai donc utilisé une vieille coupelle de bougie usagée. Mais un morceau d’aluminium suffit…

IMG_5975

Enfin, il ne te reste plus qu’à poser le second pot au dessus de tout ce bordel. De le mettre dans un endroit qui ne craint rien, où il n’y a pas d’enfant turbulent pour tout renverser et se brûler. Loin des rideaux et autres choses inflammables, bien sûr !

A partir de ce moment là, tu en as pour 4h de chauffe !

– Verdict? –

J’ai d’abord commencé par mettre cette jolie sculpture contemporaine près de moi, sur mon bureau. J’ai attendu 30 minutes, juste le temps nécessaire pour avoir les orteils gelés. Je me suis alors souvenue de mes lointains cours de physique, et de l’interaction entre l’air chaud et l’air froid, le tout associé aux conseils des pompiers et de la conscience collective : L’air chaud monte !

Donc, étant donné que le froid vient de sous la porte et du sol, j’ai placé ce dernier en plein dans le courant d’air au sol à coté de mon bureau mais version sécure quand même…

Et j’ai attendu…

8h00 – 12°C (ça caille sec dans le slip)
10h00 – 17°C (toujours pas de soleil dehors, toujours pas très chaud non plus)
12h00 – 21°C (bah tu vois quand tu veux !)

A un moment, dans mes 6 m2, j’ai commencé à sentir l’odeur mêlée des vieux pots (que j’avais pourtant lavés) et de la cire de la bougie. Je me suis alors souvenue que ma mère, lorsque j’étais plus jeune, avait l’habitude de mettre des huiles essentielles sur un rond en terre cuite et de le poser sur l’ampoule chaude de la lampe de chevet. Cela diffusait des odeurs délicieuses dans la maison (hoooo nostalgie qui pique…)

Il faut dire que le pot chauffe bien, j’ai donc déposé 2 gouttes de Tea-Tree dessus et hop, magie, l’odeur s’est diffusée en douceur dans mon bureau, masquant le reste et purifiant l’ambiance… C’était délicieux !

C’est bien beau tout ça mais concrètement ça coute combien ?

Alors, m’est venue en tête l’envie de calculer exactement combien te coute ce type de chauffage. Est-ce que c’est vraiment économique? Si on part du principe que tu n’as QUE les bougies à acheter (ce qui fut le cas pour moi) combien te coute ta journée de chauffage ? ton mois ?

100 bougies chauffe plat (achetées chez Gifi) pour 4€99

A raison de 4 bougies pour 4h, sachant que je passe à peu près 8h dans mon bureau (+ ou – selon les jours) bref, comptons 8 bougies par jour à raison de 5 jours par semaines soit 40 bougies par semaines et donc je peux me chauffer 2 semaines et demi.

Il me faudra donc 2 paquets par mois (en comptant très large) Ce qui veut dire que ce chauffage d’appoint va me couter 10€ par mois.

Si je fait tourner mon radiateur (à plein régime parce que ça caille ça mère dans ce putain de bureau !), sachant que mon radiateur est à 1000W et que le prix du Kwh chez EDF est à 0,1329 €, je consomme avec ce joli radiateur blanc pas du tout dernier cri, 0,1329 € par heure.

Etant donné que je fais 8h par jour sur 5 jours, je fais donc 40h par semaine, soit grosso merdo 160h par mois. Ramené au prix de l’énergie nucléaire je dépense exactement (ou presque)  : 21, 264 €  par mois !

Tu as bien tout lu?
Tu veux encore que je te fasse une conclusion?

– Je résume –

Je suis passée de 12°C à 21°C (ok, j’ai gardé mes guêtres, mais 21°C c’est MIEUX que mon radiateur électrique !)
Je vais économiser 11€ par mois sur ma facture d’électricité
Ca va sentir super bon le Tea Tree, le Citron ou la lavande (selon les envies)
Et je vais même décorer un peu mes pots pour que ce soit moins moche (DIY power ranger)

Qu’est-ce qu’il faut de plus pour te convaincre ???

De l’écho dans ma caverne ?

Quand vient l’hiver, son froid, ses premiers flocons de neige… Quand vient le temps des brouettes de bois, du thé sur le poêle, des pluies sur le toit… Quand vient le temps des bonnets tricotés en deux jours, des bougies à la mandarine, des calendriers de l’avant…

PicsArt_1384980558725

Je laisse parler mon côté ours, ce côté qui hiberne, qui sort seulement en cas d’extrême nécessité ou d’extreme beauté, qui mange du miel (dans sa tisane), qui grogne quand on le réveille.

Je laisse s’exprimer mon côté chat, blottie dans une couverture, les pieds dans des coussinets fourrés, à faire mon poil d’hiver avec un bon bouquin au coin du feu et soupirer de son trop plein de bonheur.

Je laisse s’exprimer mon côté gourmand, à faire du gras et du chocolat, des gâteaux trempés dans du thé, des biscuits colorés pour les bébés, des tartes au sucre vanillé et du vin chaud à la cannelle pour les virils mal embouchés.

Et ce soir, au coin du feu, je me sens glisser…

Glisser…

Et sombrer délicieusement…

Vers l’hiver.

 

Moi après Mois : Février 2013

Neige / froid / neige / ressortir les MoonBoots / Jouer à faire des grands pieds avec son fils / manger des flocons / crier fort et s’amuser.
Commencer à perdre ses cheveux / se souvenir de cette sensation / se rassurer et se dire que c’est normal / ne pas penser au passé / Ne pas penser au passé.
Etre toujours aussi gourmande / profiter d’un moment entre copines / manger du chocolat / se régaler et s’amuser / être bien / en vouloir encore !
IMG_2769 IMG_2863 IMG_2800

Recevoir encore des cadeaux / aimer ça / s’émerveiller devant du fait main / devant du fait beau / adorer les petites attentions inattendues / se tromper sur les gens.
Visiter des endroits insolites / partager ces moments en famille / partager aussi entre amis / tout simplement / être bien / prendre son temps / voir jouer les enfants / dans l’insouciance / manger un bout de cupcake / aimer ça.

IMG_2866 IMG_2793

Avoir enfin du soleil / se promener / sentir renaître la nature / en profiter / allaiter au soleil / câliner au soleil / recharger les batteries / sentir venir le printemps.
Revoir des amis / leur présenter le dernier né / apprendre leur désir d’enfant / être émerveillée / papoter, rigoler s’amuser / faire un billard et se poiler / perdre et s’en foutre.

IMG_2894 IMG_0588

Faire des yaourts et les rater / être à la limite de faire exploser la voiture / avoir peur pour ses enfants / se sentir maman jusqu’au fond des tripes / tricoter / coudre / relancer son activité / recevoir des bavoirs / les tester et les aimer / en parler.
Regarder son fils grandir / regarder son fils sourire / regarder son grand garçon aimer son petit frère / l’entendre répéter tous les nouveaux mots / faire les gros yeux quand il dit « me’de alors ! » / se sentir guimauve, tout le temps.

IMG_2901-001 IMG_0056

Et enfin, avoir envie de partir / revenir voir sa future maison / constater les dégâts / voir qu’il s’agît d’une ruine / la trouver si belle / se sentir gonflée de projets / parler mariage et vie future / se sentir chez soi / être impatiente !

IMG_2891